Partenaire
AGENDA

Tour d’horizon des fines bulles du Val de Loire pour les fêtes

Les fêtes de fin d’année approchent et avec elles, les vins effervescents apparaissent à nos tables. Dans le vignoble du Val de Loire, les vins effervescents représentent 12,4% de la production. La dénomination « fines bulles » prend ici toute son importance car tous ces vins respectent la méthode traditionnelle.

Selon la méthode traditionnelle, la mousse se forme par l’ajout d’une liqueur de tirage à base de sucre et de levure lors de la seconde fermentation en bouteille. Les Vins du Val de Loire se caractérisent communément par les 4F : Frais, Fruités, Floraux et Fins. Cette notion de finesse se rapporte aussi bien aux arômes qu’à la texture du vin : par ce terme, on désigne un vin qui se révèle lentement, en libérant progressivement de nouvelles saveurs. La finesse va de pair avec la complexité, les vins fins ne sont donc pas gras mais soyeux, telle une belle étoffe.

On retrouve des fines bulles parmi 5 des 33 appellations des Vins du Val de Loire, à savoir : Crémant de Loire (≈ environ 45% de la production de vins effervescents), Saumur (≈ 24%), Vouvray (≈ 22%) et Touraine (≈ 8%) – ainsi qu’Anjou (plus anecdotique puisque ≈ 1% seulement).

  • CRÉMANT DE LOIRE

Les fines bulles représentent l’ensemble de l’appellation Crémant de Loire et se déclinent principalement en blanc (95%) mais aussi en rosé (5%).

Les fines bulles blanches sont élaborées principalement à partir des cépages Chardonnay et Chenin. Le Crémant de Loire blanc a une robe cristalline qui peut aller de claire aux reflets gris à jaune paille aux nuances dorées et exprime des arômes de fruits blancs, mélisse, noisette et amande, avec parfois une touche de vanille et de réglisse. En bouche, il est élégant et frais (parfois même tonique) pour le brut et plus doux pour le demi-sec.

Le Crémant de Loire se sert à 6-8° et se prête idéalement à l’apéritif – notamment avec des mises-en-bouche – et les occasions festives, ainsi qu’en accord avec les produits de la mer (poissons et autres crustacés) ou les desserts, en particulier ceux à base de fruits blancs (pomme, poire, pêche,…) et/ou fruits secs (différentes noix, amandes, pistaches,…). Lorsqu’il est plus structuré, le Crémant de Loire magnifie également les viandes blanches en sauce crémée.

❤ Crémant de Loire extra-brut – Domaine de la Bougrie (Chardonnay & Cabernet Franc), disponible chez Vinaloire (15,90€) – vinaloire.com

  • SAUMUR

Le Saumurois réunit les conditions rêvées pour la production de vins effervescents brillants, charmants et pétillants : le vin frais produit sur les coteaux prend facilement la mousse et le coteau de tuffeau (roche calcaire et poreuse, à la fois légère et solide) compte d’excellentes caves creusées.

Les fines bulles représentent 61% de l’appellation Saumur et se déclinent principalement en blanc (90%) mais aussi en rosé (10%). Du côté des cépages, on retrouve principalement du Chenin (min. 60%) et du Chardonnay pour le Saumur blanc et du Cabernet Franc (min. 60%) et du Pineau d’Aunis pour le Saumur rosé. Le Saumur fines bulles se sert à 6-8°. La dégustation (robe, nez, bouche) est similaire à celle des Crémants de Loire.

En termes d’accord, les fines bulles de Saumur se prêtent à merveille aux occasions festives et à l’apéritif, mais aussi en combinaison avec les poissons et crustacés et les viandes blanches en sauce crémée, ainsi qu’avec les desserts glacés (glaces, sorbets,…) ou à base de génoise (biscuit léger et mousseux qui entre dans la composition de nombreuses pâtisseries, notamment la bûche de Noël traditionnelle).

❤ Saumur fines bulles – Domaine du Vieux Pressoir (Chenin blanc & Chardonnay), disponible chez Lubovin (15,75€) – lubovin.be  

  • VOUVRAY

Le noble cépage Chenin sert de base aux vins de Vouvray qui ne se déclinent donc qu’en blanc. Les fines bulles représentent 60% de la production de l’appellation. Les Vins de Vouvray se distinguent visuellement par leur couleur or et leur robe brillante. Le nez exhale des arômes d’agrumes et de brioche et la bouche est riche et typée pour les secs, tandis qu’elle est plus tendre, sensuelle, ample ou opulente lorsque la teneur en sucre augmente. Le Vouvray effervescent demeure dans tous les cas d’une grande fraîcheur.

Les fines bulles de Vouvray se servent à 8° : festives et apéritives, elles se substituent aisément aux vins blancs secs. Elles forment de beaux accords avec les fromages à pâte molle à croûte fleurie (Brie, Brillat-savarin, Saint-marcellin,..) ou à pâte pressée cuite (Beaufort, Gruyère suisse,…). Elles se marient également bien aux desserts à base de fruits blancs ou d’amande (nougat, pâte d’amandes et autres massepains typiques de la période de Noël) : les fines bulles de Vouvray s’associent donc merveilleusement bien à la tarte poires-frangipane.

❤ Excellence 2017 – De Chanceny (Chenin blanc), disponible chez P&A Gelin Vins (16,99€) – gelinvins.be

  • TOURAINE

Les fines bulles représentent 11% de l’appellation Touraine. Du côté des cépages, Chenin ou Orbois représentent au moins 60% de la cuvée, et on retrouve aussi du Chardonnay. Le Touraine fines bulles blanc a une structure à dominante acide qui apporte fraîcheur et finesse et s’accompagne de notes fruitées (pomme verte) ainsi que d’arômes de miel. Une touche briochée peut également se développer avec le temps.

Les fines bulles rosé sont issues de deux cépages parmi notamment le Cabernet Franc, le Gamay et/ou le Côt. Il s’agit de vins fruités et aromatiques, au nez très élégant.

Le Touraine fines bulles se sert à 10°. Ce vin d’apéritif par excellence accompagne donc merveilleusement les bouchées apéritives (cake salé aux lardons, feuilletés au fromage de chèvre,…). Il se combine également harmonieusement aux filets de poisson à la chair délicate et au goût subtil comme la Sandre, ainsi qu’à certains desserts, par exemple les mousses de fruits rouges, les clafoutis et les poires au vin.

❤ J’ose les fines bulles brut 2018 – Jean-François Mérieau (Chenin blanc), disponible chez Vinetiq (16,95€) – vinetiq.eu