Dirk Rodriguez
AGENDA

Stijn Verleyen est le meilleur dégustateur à l’aveugle de l’année 2022. Le final offre une tension sans faille.

Les sommeliers Maxime Hadji et Sean De Bie complètent le trio de tête. Le gagnant n'aura pas volé son titre. Il était également le meilleur (bien qu'ex-aequo) lors des entraînements préparatoires, et avait une grande avance après la première partie. Mais c'était tout de même excitant.

Les 30 participants ne se sont pas tous présentés. Quelle que soit la raison : beau temps, fête des pères, les absents avaient tord car l’épreuve était inhabituellement fascinante.

Lors du premier test, 10 vins ont dû être dégustés à l’aveugle : 5 blancs et 5 rouges. Les vins qui ont été dégustés :

BLANCS
– Pinot gris (Domaine Les Forges) d’Alsace
– Albariño (O’Rosal) de Rias Baixas
– Chardonnay (d’Hellekapelle) du Heuvelland
– Riesling (Löwen) de la Moselle allemande
– Sauvignon blanc (Wolhmuth) de Südsteiermark

ROUGES
– Touriga Nacional du Douro
– Gamay de Régnié, Beaujolais
– Sangiovese (Villa Saletta) de Chianti (Superiore)
– Merlot (Château Le Rey) de Castillon Côtes de Bordeaux
– Malbec de Cahors

Après cette épreuve, trois candidats sont sortis avec un score retentissant : Stijn Verleyen, Sean De Bie et Maxime Hadji. Ils ont dû s’isoler pour l’épreuve finale : la reconnaissance à l’aveugle de trois vins mousseux.

Maxime Hadji, qui est arrivé troisième du premier test, a été particulièrement précis à ce stade. Les vins qu’il fallait reconnaître :

• Cava Reserva (Canals Nadal) Brut Nature. Parellada cépage dominant
• Champagne (Philipponnat Royal Reserve) – BSA – Pinot noir cépage dominant
• Crémant d’Alsace (König) – Brut 2018 – Riesling cépage dominant

Mais comme nous l’avons dit, ce n’était pas suffisant pour suivre Stijn Verleyen, qui, en devinant le raisin du dernier vin mousseux (Riesling), a assuré sa victoire.

(foto’s ©Jasper Van Papeghem. Bovenaan: Laureaat Stijn Verleyen, Onderaan Runner-up Maxime Hadji en winnaar van de Bronze Award Sean De Bie)