Dirk Rodriguez
ŒNOTOURISME

Masia Cabellut : le palais du vin belgo-danois ouvre ses portes aux abords du chemin de pèlerinage à Penedés

La rénovation d'un domaine viticole séculaire ne se fait pas du jour au lendemain. L'investisseur danois initial n'aurait jamais imaginé que cela impliquerait autant de choses : heureusement, il a trouvé une nouvelle inspiration et un nouveau soutien grâce à un partenariat avec la famille belge Van Buitenen. Et le week-end dernier, après neuf ans de travail, les portes ont officiellement ouvert.

En effet, la rénovation des vignobles a pris plus de temps et de ressources que prévu. Le majestueux manoir a lui aussi dû être rénové. C’est là que la famille Van Buitenen entre en jeu. La Masia Cabellut était exactement le type de domaine viticole dans lequel Nico van Buitenen souhaitait investir : il combinait authenticité et terroir unique.

Les parcelles sont situées au bout d’une petite vallée qui s’étend d’est en ouest, avec un virage orienté au sud juste avant la Masia (maison de campagne). Les anciennes terrasses sur lesquelles reposent les parcelles sont époustouflantes. Elles sont bordées par des murs de limon et de calcaire. En raison de l’orientation et de la composition variée du sol, plusieurs cépages s’y développent favorablement : Garnatxa, Cabernet Sauvignon et Malvasia sur le flanc orienté vers le sud et dont le sol est pauvre, Merlot au milieu, où le sol est plus riche en argile, et d’autres cépages blancs – Xarel-lo, Parellada, Chardonnay et Sauvignon blanc – sur les terrasses orientées vers l’ouest, où il y a moins de soleil le matin.

La vue est à couper le souffle. Toute la vallée est à l’abri des regards, et cela à une petite heure de route de Barcelone et quelques pas de la Mer Méditerranée. Les terrasses séculaires forment une sorte d’amphithéâtre naturel géant au milieu duquel se trouvent les vignobles. Les environs sont abruptes et sauvages, avec seulement des pins, des amandiers et des oliviers. Il est d’autant plus surprenant que les vins soient d’un caractère aussi aimable et raffiné.

(Suite sous la photo)

Ce que vous ne trouverez pas encore à la Masia Cabellut, c’est une bodega (cave à vin). Les vins ne sont pas vinifiés sur place mais dans une bodega voisine, certifiée biologique. Cela était impératif pour compléter la certification biologique du vin, qui est certifié depuis 2021. Il est déjà évident que la Masia Cabellut a un énorme potentiel. Les vins blancs sont très purs, avec une belle caractérisation verticale : malgré un léger élevage sous bois, on distingue facilement les cépages Xarel-lo, Macabeu, Chardonnay et Sauvignon blanc. Les vins rouges, à base de Garnatxa, Cabernet Sauvignon et Merlot, sont expressifs et élégants, dissimulant leur puissance et leur teneur en alcool sous une belle couverture de structure. Le rosé, étonnamment serré, est un assemblage tout aussi rare et réussi de Garnatxa et de Merlot. Avec le Cava ‘Nansella’, les ambitions ne sont pas cachées : ce Brut Nature qui a reposé 15 mois sur lattes peut rivaliser avec les célèbres « reserva ».

Entre-temps, la Masia a ouvert ses portes et le résultat ne peut être qualifié que d’époustouflant, c’est un véritable joyau caché entre quatre murs blancs (un peu plus que quatre murs en réalité). Il y a une explication à cette finition luxueuse : la Masia accueille des mariages (qui durent traditionnellement trois jours là-bas) et des séminaires d’entreprise.

(Suite sous les photos)

Nico Van Buitenen – qui peut compter sur ses filles Anse et Ella pour la gestion quotidienne et le marketing et sur l’œnologue Anna Baques pour la gestion du vignoble et la vinification – a encore deux projets importants à son agenda chargé. Avant l’été, la Masia veut ouvrir une salle de dégustation pour les amateurs de vin et les passants dans une petite maison en pierre située plus loin sur la route. Enfin, le point culminant se fait toujours le plus attendre : la construction d’une bodega avec caves et salle de vinification. Un rendez-vous à cet effet sera, nous l’espérons, fixé dans un avenir proche, mais cela dépendra aussi de la machine administrative espagnole…

Photos ci-dessous :
1. Nico Van Buitenen et l’œnologue Anna Baques
2. La maison de dégustation en pierre naturelle

Plus d’informations : www.masiacabellut.com
Contact : anse@masiacabellut.com