Baudouin Havaux
AGENDA

Le Domaine W intègre le peloton de tête

Dans le monde des vignobles belges en pleine effervescence, le Domaine W fait partie du peloton de tête avec le Domaine du Chant d’Éole, Le Vignoble des Agaises (Ruffus), ou Genoels-Elderen. Plus petit (seulement 4 hectares en production) on peut comparer ce vignoble » boutique » à du cousu-main par rapport au prêt-à-porter. Ce qui lui a d’ailleurs permis de réussir une belle vendange 2021 malgré les conditions météo catastrophiques qu’ont subi les vignerons belges.

L’histoire du domaine W est récente. Les premiers pieds de pinot noir, chardonnay et pinot meunier n’ont été plantés à Tubize, à 25 minutes de la capitale, qu’en 2016, par Sophie Wautier et son mari Dimitri Vander Heyden. À l’évocation des cépages on déduit d’emblée que le projet est focalisé exclusivement sur l’élaboration de vins effervescents. Première récolte en 2018 avec à la clé seulement 2.500 bouteilles de “brut de Brabant” vinifiées et élaborées à la coopérative de Liège. Le chai sera construit l’année suivante.

À première vue, rien ne prédestinait Dimitri, directeur général de Danone en Autriche, et Sophie, psychologue, à ce retour à la terre. C’est le choix personnel de construire un nouveau projet de vie qui les a conduits à prendre un virage à 180 degrés. Un virage serré mais bien calculé et non improvisé. En poste à Vienne, ils acquièrent un domaine viticole autrichien pour se faire la main. Après deux années à la tête de l’exploitation, Dimitri négocie bien sa sortie de Danone et ils s’investissent dans leur nouvelle entreprise viticole au cœur du Brabant près de Tubize, au n° 2 du Chemin des vignes à Saintes, sur l’exploitation agricole des parents de Sophie. La page est tournée. Il ne reste plus qu’à réussir le grand saut. Mais au fait comment faut-il interpréter le “W”? Wallon, Wine ou Wautier?

100% en biodynamie.
Les conditions climatiques de notre royaume ne présentent pas les mêmes avantages que dans le sud de la France. Et pourtant, les deux années passées en Autriche au commande de leur vignoble conduit en biodyamie leurs ont permis d’intégrer les techniques et de prendre la décision drastique de mener intégralement leur projet belge en biodynamie. L’Autriche le berceau de la biodynamie, où les produits bio sont la norme et où l’on peut lire sur de grands panneaux le long des routes que «  le bio ce n’est pas suffisant ! ». En Belgique par contre le pari était osé mais le résultat des quatre premiers millésimes leurs ont donné raison. Déterminés dans leur choix, il faut avouer que Sophie et Dimitri ont profité entre 2018 et 2020 de trois années particulièrement ensoleillées et sèches qui n’ont pas favorisé le développement de maladies cryptogamiques. Ce qui n’a pas été le cas en 2021…

Vendanges 2021
L’année 2021, est qualifiée par les vignerons belges de catastrophique. Tous parlent du millésime à oublier au plus vite. On estime que plus de la moitié de la récolte a été perdue en Belgique. Et pourtant grâce à la haute précision des techniques culturales, le Domaine W a réussi à sortir son épingle du jeu et même à récolter de quoi élaborer 28.000 bouteilles, soit 6.000 cols au-delà des prévisions. Dimitri nous explique que «  Ne disposant pas des même armes que les domaines conventionnels, il fallait être au taquet, être flexible et anticiper les mauvaises conditions météo, grâce notamment au données fournies par la station météo implantée au cœur du vignoble et d’un pulvérisateur de précision. Le bouillie bordelaise ( sulfate de cuivre) qui est autorisée en Bio et biodynamie a été appliquée au moins deux heures avant les averses pour permettre au produit de sécher et protéger la plante. La taille limitée du vignoble (4 ha.) est évidemment un avantage en terme de réactivité. Comme par exemple après le déluge du 14 juillet, toujours gravé dans nos mémoires, nous avons réussi en moins d’une semaine et à l’aide de 300 des membres du club W d’effeuiller à la main la partie supérieure des vignes atteintes de mildiou pour éviter sa propagation. Le bon état sanitaire nous a permis de retarder la date des vendange à mi-octobre pour obtenir une bonne maturité des raisins. »

Dégustation.
Le Brut de Brabant 2019  est le deuxième millésimes du Domaine W et il est déjà presque épuisé. Une cuvée certifiée bio et biodynamie (certification Demeter). Un assemblage de pinot noir, de chardonnay et de 60% de pinot meunier qui imprime le caractère particulier de vin. Un élevage partiel en bois et en cuve suivi de 2 années sur latte. Un « Crément de Wallonie »,  Brut Nature dosé à 3 gr. avec seulement 40 mgr. de sulfite, ce qui le classe pratiquement dans la catégorie des vins natures. Un mousseux bien structuré, d’une grande fraicheur. Les notes d’agrumes et de poire titillent les papilles. Si vous avez la patience, attendez quelques mois pour qu’il gagne un peu de rondeur et de volume.