Baudouin Havaux
VIN BELGE

Il a forgé le gout des Belges pendant 39 ans

Eric Vanrysselberghe, un vie professionnelle consacrée au vin et à Colruyt.

Cette fin d’année, Éric Vanrysselberghe, acheteur principal du Groupe Colruyt, une personnalité discrète mais pas moins importante du monde du vin en Belgique, prend sa retraite. Vous ne verrez bientôt plus dans les folders vin de Colruyt le visage toujours souriant de l’homme qui pendant 39 ans a sélectionné les vins que des millions de belges ont dégusté. En quelque sorte c’est lui qui a forgé notre gout, qui a sélectionné les bouteilles que nous dégustons le dimanche en famille et nous a guidé pendant près de quatre décennies dans l’évolution du marché. Quand il a commencé en 1982 plus de 80% de vins provenaient de France et spécifiquement de Bordeaux. Petit à petit sont apparus les vins d’Espagne et d’Italie et puis il nous a ouvert les portes des vignobles d’Afrique du Sud ou du Chili considérés comme des extra-terrestres. Aujourd’hui la France représente 60% des ventes et les marques de Roodeberg en Afrique du Sud ou Tarapaca au Chili communément appelés à l’époque «  vins étrangers » ne font plus peur à personne. Ce qui n’empêchait pas Eric de se consacrer à son dossier préféré́ : Bordeaux. « Cela reste quand même la région viticole la plus prestigieuse » aime-t-il à préciser. Avant de sillonner seul en 1999, sans téléphone ni GPS les routes du Cap ou de la vallée du Maule à la recherche de pépites, il a commencé sa carrière dans les rayons de Colruyt.  Repéré par Albert Versnik responsable du service des achats vin, il travaille pendant 12 ans comme assistant. Son premier dossier en solo a été le Luxembourg puis l’Alsace. Chez Colruyt on grimpe les marches une à une. En 1995 il reprend le flambeau de son mentor et se retrouve seul aux manettes. « Pour être un bon acheteur il faut d’abord être un bon vendeur » une devise qu’il met en pratique en initiant les dégustations libres sur point de vente. «  Rien de tel qu’une dégustation pour donner confiance au client ». Plus récemment pour se différencier de la concurrence, il développe le fameux Magnum en bonus à l’achat de 6 bouteilles. «  C’est plus original que 6+2 ». Grace à une solide équipe de 8 collaborateurs, l’avenir du service vin est assuré et Éric Vanrysselberghe qui compte déjà 16 marathons du Médoc au compteur peut partir l’esprit tranquille.

Les six coups de cœurs d’Éric : 

Tarapaca Reserva, Cabernet Sauvignon-Carmenère, 2020,  D.O. Central Valley,  Chili

« J’ai commencé la collaboration avec la maison chilienne Tarapacá en 2000. Depuis lors, celle-ci s’est fortement développée, en mettant l’accent sur la qualité. Elle compte quelques classiques, mais apporte aussi régulièrement de nouveaux vins sur le marché́. Cet assemblage de Cabernet Sauvignon et de Carmenère est particulièrement gourmand, frais et fruité. » 

Roodeberg 2019/2020, KWV, Western Cape, Afrique du Sud

« Roodeberg est l’un de nos fournisseurs depuis 1998. Ce vin-ci est le rouge sud-africain le plus vendu en Belgique. Un grand classique donc. Il a un petit côté européen, avec une bonne dose de bois. » 

Finca Museum Reserva 2016, D.O. Cigales, Espagne

« En 2007, quand nous avons commencé́ notre partenariat avec Finca Museum, l’appellation Cigales était encore inconnue. C’est un vin un peu plus cher, mais il a tout de suite plu aux clients Colruyt. Un 100 % Tempranillo, réalisé comme un Cru Classé de Bordeaux, avec élevage en fûts de chêne français. » 

Château de Vaugelas ‘Le Prieuré’, 2019, A.O.P. Corbières

« Un petit bijou, d’un domaine du sud de la France géré par la famille Bonfils avec laquelle nous collaborons depuis 2002. Ce vin est entre-temps devenu une valeur sûre de l’assortiment Colruyt. Il résulte d’un assemblage classique de Grenache Noir, de Syrah et de Carignan. » 

Réserve du Château Croix-Mouton, 2019, A.O.P. Bordeaux Supérieur

« Le Château Mouton était déjà sur la carte des vins Colruyt il y a 60 ans. Dans les années 1980, il s’affichait même en grand sur nos camions. Aujourd’hui, c’est le talentueux Jean-Philippe Janoueix qui gère la maison. Son vin est un bordeaux moderne, sur le fruit, comme on aimerait en trouver davantage. » 

Château Coufran, 2018, A.O.P. Haut-Médoc

« Ma sélection ne serait pas complète sans ce vin. Cela fait plus de 60 ans que Colruyt propose le Château Coufran. Un rapport qualité- prix imbattable en Médoc. Et un vin qui se distingue par son pourcentage élevé de Merlot (85 %, complétés de 15 % de Cabernet Sauvignon) ainsi que par un élevage à 100 % sur bois. Déjà délicieux dans sa jeunesse, mais apte aussi à une longue garde. »