Charles Piron
VIN BELGE

Un projet viticole d’envergure entre Meuse et Rhin

Depuis une vingtaine d’années, la viticulture s’est redéployée en Wallonie et, aujourd’hui, la province de Liège est celle qui compte le plus de vignobles, soit 70 parcelles sur 100 hectares environ ! Or, chose remarquable, nombreux sont ceux qui ont opté pour la viticulture biologique, relevant ainsi le défi du changement climatique et du développement durable. On retrouve le même nombre de viticulteurs dans les deux Limbourg. 

Face à ce constat, quatre centres d’enseignement agricole liégeois et limbourgeois (Belgique et Pays- Bas) unissent leur offre de formations pour préparer la viticulture de demain, plus durable et respectueuse de l’environnement. Mené par quatre partenaires dans trois provinces belges et néerlandaise, sous la coordination du CPFAR, le projet Euregio Meuse-Rhine Wine – EMRWINE – s’inscrit dans une logique de transformation. Le projet a été lancé ce mardi 22 juin 2021 à Flémalle, dans le vignoble expérimental du Centre provincial de Formation en Agriculture et Ruralité (CPFAR) de la Province de Liège.Grâce à un budget européen Interreg-Euregio Meuse-Rhine, et au soutien de la Wallonie, des Provinces de Liège, de Limbourg belge, de Limbourg néerlandaise et du Ministère des Affaires économiques et du Climat des Pays-Bas, le Consortium développera dans les trois années qui viennent un vaste programme de formations et de sensibilisation ainsi qu’une charte des bonnes pratiques dans la viticulture d’aujourd’hui.

L’enseignement agricole doit en effet apprendre à produire autrement et adapter ses contenus pédagogiques pour former les générations futures. L’objectif principal d’EMRWINE est de créer un réseau eurégional entre les filières de production et de formation dans la vitiviniculture des trois provinces pour créer un secteur écologique, durable et local dans ses moyens de production et dans sa consommation et répondre à la demande citoyenne d’une agriculture plus durable et plus responsable.

Le projet EMRWINE souhaite également augmenter l’employabilité des jeunes en travaillant sur une amélioration de la formation dispensée dans les centres d’apprentissage par la mise en place de programmes communs tenant compte des connaissances nécessaires pour répondre aux enjeux de demain.

Des journées d’échanges entre les apprenants et professeurs des régions partenaires seront organisées ainsi que des ateliers de sensibilisation pour les professionnels du secteur et plus largement pour l’ensemble des citoyens, ainsi que divers programmes conjoints de formation pour les techniciens, équipes éducatives, étudiants et professionnels.

Enfin, une charte de pratiques durables pour le vin de l’Euregio Meuse-Rhin, qui aura pour objectif de garantir des pratiques écologiques tant au niveau de la production que de la consommation, sera créée. Il s’agit de repenser la philosophie viticole sur l’EMR en changeant les pratiques dans les vignobles, comme la réduction des intrants dans les exploitants.

*Photo d’illustration : Journée de plantation au Vignoble des Trois Rois.