DIVERS

Notre TOP-30 pour les fêtes !

Bulles, blancs, rouges… une sélection de vins de cavistes pour passer une fin d’année tout en douceur. A acheter sur place ou en ligne.

BULLES

> Adam Jaeger, Champagne Blanc de Blancs, Brut Millésimé 2008 : Deux familles, les Adam et les Jaeger, ont décidé en 1995 d’unir leurs forces. Dans le verre : un nez de champagne très raffiné et complexe, résultat de 10 ans d’élevage sur lies. En bouche, des arômes de brioche et de levure boulangère mais aussi des arômes frais d’agrumes bien marqués et des notes d’amande. (12% alc.) • Magnus wijnen, 24,98€ – 91/100

> Plaisir de Merle, Grand Brut, Méthode Cap Classique, Afrique du Sud 2014 : Une robe à la couleur très soutenue avec des reflets dorés. L’ouverture est vineuse, la bouche est douce et agréable avec une pointe de levure de pain, de pêche, de petites prunes vertes et de poire. Un vin qui séduira un large public avec une agréable sucrosité en fin de bouche. • Rouseu, 19,10€ – 88/100

> Weingut Reichsrat von Buhl, Von Buhl Reserve Brut, Pfalz, Allemagne: Un Sekt allemand élaboré avec 80% de Pinot blanc (Weissburgunder) et de 20% de Chardonnay. L’effervescence est généreuse. Nez frais très typé agrumes avec également de séduisantes touches de coing, de pêche de vigne et de fleurs blanches. Belle fraîcheur soutenue en bouche, texture crémeuse et finale parfaitement sèche. Un Sekt qui se réfère à une histoire familiale de 170 ans. • Wineshare, 19,95€ – 88/100

> Wijnkasteel Genoels-Elderen, Zwarte Parel, 2013, Belgique : Une méthode traditionnelle belge très vineuse et généreuse avec une longue seconde fermentation en bouteille (36 mois).  En bouche, d’agréables notes briochées et beurrées, le tout avec une belle rondeur relevée par une étonnante fraîcheur pour ce vin qui affiche déjà 5 ans au compteur sans avoir pris une ride. Très longue finale. (12,5% alc.) • Oeno-Belgium, 17,50€ – 87/100

BLANCS

> Pazo Señorans, Selección de Anãda, Albariño, Rias Baixas DO, 2010 : Un nez intense et complexe. En bouche, des acides nobles, des fruits finement entrelacés, une structure grandiose et une finale avec une légère salinité rappelant la proximité de l’océan. Persistance longure, pure et raffinée. Avec, en prime, une basse teneur en alcool. Un vin blanc rare et méditatif. (13% alc.) • La Buena Vida, 45,97€ – 95/100

> Frankland Estate, Isolation Ridge, Chardonnay 2016, West Australia: Un Chardonnay raffiné et très complet, qui allie finesse et minéralité, fruits tropicaux et du bois, mais bien dosé et de façon moderne. Oui, un Chardonnay festif avec un petit air de Meursault. (13% alc.) • Ad Bibendum, 21,60€ – 93/100

> La Tunella, Biancosesto, Friuli Colli Orientali DOC, Italie 2014 : Un assemblage Friulano et Ribolla Gialla à parts égales. Le nez est riche avec une légère touche oxydative, de la minéralité et évoque l’air frais de la montagne. Après un peu d’aération, de plus en plus de fruits frais avec des notes de citron et de pamplemousse, de vanille et d’acacia. En bouche, intense et rafraîchissant en même temps. Cela fonctionne avec une large gamme de plats de poissons et crustacés, de sushis et de cuisine orientale, de plats aigres-doux. (13,5% alc.) • Chacalli, 17,60 € – 92/100

> Bucci, Classico Superiore 2016, Verdicchio dei Castelli di Jesi, Marches, 2017 : Robe dorée. Nez délicat et harmonieux, fines épices, fruits concentrés et cueillis tardivement avec un soupçon de foin. Carambole, groseille à maquereau mûre, pointe de thym, un Verdicchio raffiné soutenu par une fine acidité. Avec de la charcuterie, des poissons grillés. Très bien typé. (13,5% alc.) • Licata, 17,97€ – 91/100

> Mustiguillo Viñedos y Bodega, Mestizaje (bio), Valencia, Espagne, 2017: À base des cépages Merseguera, Viognier et Malvasia. Ce dernier marque plus particulièrement l’ouverture aromatique avec des notes d’acacia et de fleur d’oranger. En bouche, léger picotement et délicatesse avec une texture très fine et beaucoup de finesse en fin de bouche. Une expérience sensorielle en soi, quasi sensuelle. (13% alc.) • La Buena Vida, 12,54€ – 90/100

> Vavasour, Sauvignon Blanc, Awatere Valley, Marlborough, Nouvelle Zélande 2018 : La famille Foley possède des vignes dans la plus fraîche des sous-régions de Marlborough, dans le nord de l’ïle du Sud, non loin de l’océan. Le domaine propose un Sauvignon plein d’énergie: avec des notes fraîches et vibrantes de groseille à maquereau, de buis et de citron vert mûr, quelques fruits exotiques, et une belle tension. Parfait pour les poissons de mer, les sushis et les plats exotiques. (13,5% alc.) • Matthys Wines, 12,00€ – 90/100

> Theopetra Estate, Malagouzia – Assyrtiko (bio), Meteora PGI, Grèce 2017 : Nez intense et pur de fruits blancs à noyau, mûrs avec une pointe de pin. Etonnante concentration en bouche et une énergie énorme. Très minéral et salé, avec une fin de bouche extrêmement longue. Pour accompagner un poulpe, une seiche ou un poisson grillé. Médaille d’or au CMB 2018. (13% alc.) • Biodyvino, 13,60€ – 90/100

> Louis Jadot, Saint-Romain AOC, Bourgogne, 2014 : Derrière l’une des plus belles étiquettes de Bourgogne, on trouve ici un Chardonnay issu d’une toute petite appellation de la Côte de Beaune (moins de 60 ha). C’est un vin de plaisir avec une nette influence des lies et du bois (typique pour la maison Jadot). Les touches d’agrumes et de citron alternent avec des notes douces d’épices. Avec des fruits de mer et de la volaille. Un choix sans risques. (13% alc.) • Cinoco, 31,10€ – 90/100

> Azienda Palladino, Gavi DOCG del Comune di Gavi, Piémont, 2017 : Notes végétales (foin) et de fruits à noyau mûrs avec un petit côté exotique, compensées par la fraîcheur des collines. En bouche, le vin est légèrement gras, avec une bonne structure et une énergie soutenue. Une finale parfaitement pure avec une acidité agréable. (12,5% alc.) • Vintology, 12,31€ – 89/100

> Roland Tissier & Fils, Sancerre 2016 : Notes de buis et d’if s’entremêlent ici dans une joute subtile avec du citron vert mûr et de l’ananas en sous-trame. Beaucoup de tension et de fraîcheur. Vinification soignée. Avec des huîtres ou un plat de fruits de mer savoureux. (13% alc.) • Magnus, 16,98€ – 89/100

> Quinta Nova de Nossa Senhora do Carmo, Grainha Reserva, Douro, Portugal, 2017 : Le style généreux du Douro. Impact du bois marqué, mais y répondent de beaux fruits mûrs, avec des nuances exotiques. En bouche, il y a de la fraîcheur, une palette savoureuse de fruits et une fin de bouche onctueuse. Style accessible et international. (13,5% alc.), • WineShare (Rotselaar), 17,50€ – 89/100

> Wijndomein Hoenshof, Wurzer 2015, Haspengouw 2015 : La Belgique ne compte que très peu de vins moelleux, celui-ci est donc une belle curiosité au nez intensément épicé, à la fleur d’acacia, à la compote de poire et à la pomme. Rond et légèrement sucré sur la langue avec suffisamment d’acidité pour ne pas s’en lasser. Idéal avec un foie gras aux oignons confits ou des plats de la cuisine orientale. En bouteille de 50cl. (10% alc.) • Oeno-Belgium, 15,00€ – 89/100

> Cellers Tarroné, A Part (Selecció en Vinya), Garnatxa Blanca, Terra Alta 2016: Un Grenache blanc parfaitement sec de Terra Alta (entre Tarragone et Valence) avec une ouverture qui rappelle immédiatement la mer: épices méditerranéennes, une matière légèrement suave, notes florales, fruits à noyau mûrs mais aussi délicats. La bouche est harmonieuse et pas trop grasse avec une belle finale fraîche. (13,5% alc.) • Sacacorchos, 14,80€ – 88/100

> Ramon do Casar Treixadura, Ribeiro, Galice 2016 : Une belle expression de la fraîcheur de la Galice. A base du cépage sous-estimé Treixadura, complété par de l’Albariño et du Godello. Notes d’agrumes et de fleurs, une touche rafraîchissante avec une palette moyenne généreuse et une finale légèrement acidulée avec une acidité agréable et bien fondue. Avec des fruits de mer et du poisson sans sauce. (12,5% alc.) • Dulst, 11,61€ – 88/100

ROUGES

> Tenute Nicosia, Contrada Monte Gorna, Etna Rosso DOC Riserva 2012 (bio), 2012 : Une finesse qui rappelle le meilleur de la Toscane, mais nous sommes ici en Sicile sur l’Etna. Le vin se compose de 95% de Nerello Mascalese et de 5% de Nerello Cappuccio, il a été élevé pendant 1 an en fûts de chêne dont 30% de neufs. Un vin délicat et complexe, bien construit, avec une bonne profondeur. (13,5% alc.) • Spirits-Wijnen & Co (Herent) et CINOCO, 43,98€ – 95/100

> Viticultors Comando•G, Rozas 1er Cru, Vino de Paraje, Valle del Tiétar, Sierra de Gredos, Espagne 2016 : Une robe claire et étincelante, typique des Grenaches des montagnes de Castilla y Léon. Nez complexe de fruits rouges, de cerises et d’herbes sauvages. Puissant en bouche avec une belle minéralité et une profondeur de goût exceptionnelle. Servir légèrement en-dessous de la température ambiante, par exemple avec de la volaille. Un grand vin. (14,5% alc.) • La Buena Vida, 29,81€ – 93/100

> La Loba, Ribera del Duero, Espagne 2015: Belle couleur vive. Ne renie pas son origine : Matanza de Soria, une partie plus en altitude du Ribera del Duero: fruits mûrs, herbes séchées, pointe de chêne (12 mois), mais tout est bien dosé et forme un tout magnifique et complexe. Et surtout, il y a la fraîcheur qui fournit une structure supplémentaire. (14% alc.) • Buen Gusto, €29,00 – 93/100

> Braida, Montebruna, Barbera d’Asti DOCG, Piémont 2015: Un Barbera particulièrement expressif et vivant. Arômes de fruits rouges et de cerises. Structure sans excès. Pur et juteux avec une acidité noble qui donne de la fraîcheur et de la longueur. Un grand Barbera savoureux qui est à son sommet. Avec des plats de volaille, de pâtes, de viande fine ou de saucisse. (14,5% alc.) • Licata, 18,97€ – 92/100

> Oscar Tobia Reserva, Rioja 2014 : Style moderne de Rioja, avec des fruits noirs du Tempranillo récolté à parfaite maturité, épices douces provenant de 24 mois d’élevage en fût de chêne américain. En bouche : fruit dense et crémeux, tanins soyeux. Un vin de plaisir que vous pouvez conserver au moins pendant cinq ans dans votre cave, ou ouvrir déjà pour le passage vers 2019. (14,5% alc.) • Sacacorchos, 17,78€ – 92/100

> Château des Bachelards – Comtesse de Vazeilles, Fleurie 2015 (biodynamique), Beaujolais : Un couleur concentrée, surtout pour un Gamay. Elaboré par Alexandra de Vazeilles et Bernard Burtschy (ancien spécialiste vins du Figaro), ce Beaujolais est à la fois juteux et puissant, mais aussi atypique, car il n’a pas été vinifié en macération carbonique. Vin bien structuré et charmant avec une très belle longueur qui témoigne d’une grande année. (13,5% alc.) • Biodyvino, 20,90€ – 92/100

> Isole e Olena, Chianti Classico, Toscane 2015: Paolo De Marchi est tellement préoccupé par la production de ses Chianti Classico qu’il n’a même pas le temps de créer un site web pour se présenter. C’est également un Toscan pur sang qui fait preuve de classe et d’équilibre avec une richesse aromatique et une texture particulièrement raffinée. Comme il ne fait pas de Riserva, cela signifie donc que ses meilleures parcelles de Sangiovese vont dans ce Classico complété par 15% de Canaiolo et 5% de Shiraz. Un des fleurons de la viticulture toscane. (13,5% alc.) • Châteaux Vini, 21,99€ – 92/100

> Castello Banfi, Poggio alle Mura, Rosso di Montalcino 2016, Italie : Le vin d’entrée de gamme de Banfi certes, mais un vin particulièrement réussi. Nez délicat, bonne expression du Sangiovese, harmonieux avec une structure serrée. Un vin qui ne se donne pas tout de suite, un vrai Montalcino et au niveau de nombreux Brunello. (14% alc.) • Magnus, 19,98€ – 91/100

> Palladino, Barolo DOCG del comune di Serralunga d’Alba), Piémont 2014, Italie: Ce Palladino a été produit en 2014, millésime parfait dans le Barolo. Arômes de fruits à pépins et de baies cuites. Très expressif et séduisant. En bouche, le vin est généreux et rond avec quelques jolis « bourrelets », mais le bois et le tanin sont parfaitement tissés. Une belle introduction au monde du Nebbiolo et du Barolo. (14,5% alc.) • Vintology, 32,69€ – 91/100

> Catherine Marshall Pinot Noir ‘On Sandstone Soils’, Elgin, South Africa 2017 : Une robe rubis clair, typique du Pinot noir, arômes de cerises rouges avec une légère note animale ainsi qu’une touche toasté typique de l’Afrique du sud. En bouche: élégant, fruité, pur, généreux et épicé (bois). (13,5% alc.) • Matthys, 18,00€ – 91/100

> Katarzyna Estate, Contemplations Merlot & Malbec, Thracian Valley, Bulgarie 2016 : Une maison créée par le Polonais Krzystof Trylinski, qui a fait fortune dans la vodka avant d’investir en Bulgarie. Ce assemblage Merlot-Malbec est certes riche et démonstratif mais aussi complètement réussi, débordant de cassis. Un vin pur, juteux, précis, mûr, généreux, accessible et donc festif. (14,5% alc.) • Ad Bibendum, 7,50€ – 91/100

> Domaine La Louvière, L’Empereur 2016 (bio), Malviès Malepère, Terres pyrénéennes : Un vin du Languedoc, produit au sud-ouest de Carcassone, qui assemble Merlot, Cabernet franc et Malbec. Dense, expressif, puissant, juteux et concentré, un superbe vin de fête qui accompagnera tant vos volailles que vos beaux plats de viande, ou, pour rester dans le style de la région, du canard sauvage. • Biodyvino, 25,65€ – 91/100

> Château Sénéjac, Haut-Médoc 2014, Cru Bourgeois, Bordeaux : Un style très bordelais, avec toutes les saveurs des vins du Médoc: cassis, pointe de graphite, chêne. Construction classique, bois bien fondu, fraîcheur en bouche, belle trame tannique, retour de petits fruits noirs en fin de bouche. Et le vin évolue aussi magnifiquement dans le verre. (13,5% alc.) • Hasselt millesime, ±23€ – 90/100

> De Martino, Viejas Tinajas, Cinsault 2016, D.O. Itata, Chili : Un vin d’amphore original, même dans le choix du cépage (Cinsault). Nez terreux avec des notes de basse-cour mais en bouche, le vin est très élégant, doux et savoureux avec un retour agréable d’épices. Un vin qui donne envie de se reservir. Avec de la viande blanche et de la volaille. (12,5% alc.) • Matthys, 18,50€ – 89/100

> Haraszthy Family Cellars, Bearitage, Lodi Old Vine Zinfandel 2015, Californie : Une introduction généreuse à l’American Way of Life: un vin débordant de caractère, doux, séduisant, ouvert, expressif, pour un plaisir instantané, avec une touche de sucre résiduel. Vanille en abondance. Pour guider les jeunes amateurs dans le monde du vin et surprendre les générations plus âgées. Avec des plats étuvés et des préparations de viande orientales. (13,8% alc.) • Rouseu, 14,40€ – 89/100