Charles Piron
DIVERS

Il vous reste du Champagne ? N’attendez pas pour le boire ! 

Les fêtes de fin d’année sont derrière nous. Comme d’habitude, on a profité de ces moments pour se délecter de bons repas, mais aussi de belles bouteilles. Souvent, le Champagne trône sur les tables. Mais que faire s’il nous reste encore quelques bouteilles de bulles ? La réponse est simple : buvez-les. Explications. 

En effet, la question de la garde des vins de Champagne se pose comme pour tous les autres vins. Il y a donc ici aussi quelques règles à respecter. La première et la plus importante, les Champagnes bruts sans années ne sont pas des vins de garde. Il faut donc les boire le plus rapidement possible. S’il vous reste ce type de vins chez vous, n’attendez pas l’année prochaine, mais profitez de ces vins dans les semaines qui viennent. Ces cuvées sont des assemblages de vins de millésimes différents et tendent donc à proposer une continuité de gout à chaque mise en bouteille, elles sont une signature du style de chaque Maison. L’effervescence et la fraicheur, caractéristiques souvent revendiquées, ne perdurent pas en bouteille. On dit souvent que les Bruts sans années doivent être bus dans les 12 mois suivant la mise en rayon.

Les Champagnes millésimés, l’exception

Il existe bien une exception pour confirmer cette règle : les Champagnes millésimés.

Les champagnes millésimés peuvent tout à fait être gardés en cave. L’élaboration de ces cuvées est plus lente. Le vieillissement sur lattes est au minimum de 36 mois pour les cuvées millésimées contre 15 mois pour les bruts sans année. Certaines grandes maisons préfèrent des vieillissements encore plus longs. Ces cuvées peuvent aisément être conservées 20 à 30 ans après la mise en bouteille, le style évoluera simplement vers plus de vinosité, de notes grillées et de sous-bois.