Charles Piron
BORDEAUX

Bordeaux : 2022, une année historique

L’influence du millésime à Bordeaux est très importante. Les vendanges dans la région s’approchent doucement de la fin et les premiers constats peuvent déjà être donnés. Ce qui est certain, c’est que le millésime 2022 restera gravé dans la mémoire des vignerons !

Les premiers coups de sécateurs ont été donnés pour les crémants et les vins blancs secs, sur les terroirs les plus précoces, à partir du 16 août. Les pluies, à partir de la mi-aout, ont apporté un nouveau souffle aux vignes de raisins noirs, stimulées en parallèle par l’alternance de journées chaudes et de nuits fraîches. Dans ces conditions idéales pour atteindre une maturité optimale, la récolte en rouge a pu débuter sereinement début septembre avec le merlot, cépage le plus précoce. La précocité (15 à 20 jours d’avance) marquera ce millésime 2022. La chaleur et la sècheresse de l’année ont favorisé la production de jolies, mais petites baies, particulièrement saines, avec un bel équilibre entre acidité et fraîcheur.

UNE ANNÉE CHAUDE ET SÈCHE

Le climat 2022 enregistre de nouveaux records, cumulant sècheresse et températures élevées. Les 8 premiers mois de l’année enregistrent un important déficit pluviométrique, à l’exception du mois de juin, et les températures dépassent chaque mois de 1 à 3 degrés les normales de saison. L’évolution des connaissances, le travail sur mesure de l’effeuillage et du palissage, l’enherbement des sols, un enracinement profond des vignes, alliés à sa résistance naturelle au stress hydrique, ont ainsi permis aux vignerons de faire face. Dans ces conditions climatiques, l’état sanitaire de l’ensemble du vignoble est bon.

DES VENDANGES PARMI LES PLUS PRÉCOCES

Le stress hydrique avéré impacte fortement la taille des baies. Au même stade de véraison, le poids est inférieur de 15 à 30% par rapport au millésime précédent, et inférieur à la moyenne des cinq dernières années. Les pluies de la 2ème quinzaine d’août ont cependant parfois permis d’augmenter légèrement leur volume. Les vendanges ont ainsi débuté très tôt (à partir du 16 août) avec les cépages destinés aux vins blancs secs et aux crémants, avant de se généraliser, autour du 26 août, avec les rosés. Pour les vins rouges, les vendanges ont démarré avec le merlot sur les terroirs les plus chauds autour du 1er septembre.

UN VOLUME À DÉTERMINER

Les violents épisodes climatiques intervenus en avril (gel dans les nuits du 2 au 4 et du 10 avril) et en juin (violents orages de grêle dans la nuit du 20 au 21) et la sècheresse combinée aux fortes chaleurs (petites baies) auront une incidence sur le rendement global du millésime 2022.Toutefois, la très belle qualité de la vendange et les conditions optimales à la floraison permettent de limiter la perte de récolte.

Même s’il est trop tôt pour juger les vins de Bordeaux 2022, de nombreux facteurs de qualité sont au rendez-vous. Les vendanges sont précoces, mais sereines et se clôtureront avec les premières tries des vins blancs liquoreux à partir de mi-septembre.