Charles Piron
DIVERS

Boire un verre de vin avec des amis prolongerait votre espérance de vie

Voilà enfin l’étude que l’on attendait tous ! Des chercheurs anglais de l’université d’Oxford viennent de démontrer dans un nouveau rapport que déguster, deux fois par semaine, du vin en bonne compagnie est bon pour l’espérance de vie.

« Le chiffre de deux fois par semaine vient de nos constatations selon lesquelles c’est le temps que vous passez généralement avec vos amis les plus proches ou votre famille », a déclaré le Dr Robin Dunbar, professeur de psychologie évolutionniste à l’Université d’Oxford. « Pour les deux sexes, le fait d’avoir un réseau social important et bien intégré a un impact significatif sur la santé physique et émotionnelle. Les personnes ayant des réseaux plus larges et/ou plus intégrés souffrent moins de maladies, se remettent plus rapidement d’une opération, sont moins susceptibles de mourir. » En fait, notre corps sécrète de l’ocytocine, une substance également appelée « hormone de l’amour », qui est produite chaque fois que nous passons du temps avec nos proches. L’ocytocine réduit les niveaux de stress du corps. Cela aide donc à prendre de la distance avec les soucis du quotidien.

Bon pour le cœur
C’est bien connu que le vin rouge, riche en polyphénols, pourrait bien contribuer à repousser les maladies cardiaques. Leur rôle d’antioxydants naturels permet notamment de prévenir des maladies inflammatoires et cardiovasculaires. Le vin rouge contient également de la vitamine E protectrice des tissus des vaisseaux sanguins. De plus, le vin est composé de resvératrol, une molécule présente dans le raisin et aux vertus anti-âge. Le resvératrol élimine les molécules coupables des inflammations dans le sang et joue un rôle antioxydant. Ces éléments auraient donc des bienfaits sur l’espérance de vie.