Charles Piron
WINEBIZZ

1000 rosés dégustés en mode « confinement »

Les dégustations de la première édition de la Rosé Sélection du Concours Mondial de Bruxelles ont débuté, ce matin, à Bruxelles. Pour une première édition, c’est un succès, puisque plus de 1000 vins sont inscrits.

Pour la première fois de son histoire, le Concours Mondial de Bruxelles organise une session anticipée exclusivement consacrée aux vins rosés. La tenue de cette organisation vise à répondre aux besoins du marché et à l’intérêt croissant des consommateurs pour les vins rosés. Pour des raisons évidentes, l’organisation du Concours Mondial de Bruxelles a décidé de rapatrier ces séances de dégustations dans la capitale belge et de confier les évaluations à une sélection de sommeliers et journalistes belges ou résidant en Belgique. Le concours choisit avec rigueur des dégustateurs réputés et reconnus pour leurs compétences.  Cette année, nous retrouverons parmi les dégustateurs quelques grands noms du vin en Belgique tels que :

–       Pedro Ballesteros Torres, Master of Wine
–       Jasper van Papeghem, best sommelier of Belgium 2017-2018
–       Éric Boschman, Journaliste
–       Tom Ieven, Sommelier Restaurant Hof Van Cleve (***)
–       Antoine Lehebel, Sommelier Restaurant Bonbon (**)

Au total, une quarantaine de dégustateurs se relayeront durant les 4 jours de dégustations. Même si les dégustations ne se déroulent pas comme prévu en Italie, le processus de sélection est exactement identique. Tous les produits en lice sont dégustés et notés en suivant la fiche de dégustation développée par la direction technique du Concours Mondial sur base du modèle proposé par l’OIV et l’Union Internationale des Œnologues.

Le rosé, la nouvelle tendance

Entre 2002 et 2018, la consommation mondiale du vin rosé vin est passée de 18,3 millions d’hectolitres à 26 millions, ce qui représente une hausse de près de 40 %. Les pays d’Europe occidentale et les États-Unis sont les plus grands consommateurs de rosé au monde. Il n’est pas surprenant au vu de ces chiffres que la croissance de la consommation de vins tranquilles en 2018 soit clairement tirée par le rosé. Cette tendance coïncide avec l’explosion de la demande des millennials, qui représentent une clientèle de plus en plus nombreuse. Aux États-Unis, les 80 millions de jeunes adultes ont fait progresser les exportations de rosés français de 30 % en dix ans. Même tendance en Chine, où l’on compte près de 365 millions de millennials et où l’on importe deux fois plus de rosé qu’il y a une décennie. Grâce à cet engouement et une hausse de la qualité, les vins rosés ont dépassé le statut de « petit vin » dans l’ombre des blancs et des rouges. Dans cette optique, le Concours Mondial de Bruxelles veut offrir aux vins rosés toute l’attention qu’ils méritent sur la scène internationale.

 Les résultats du concours seront révélés le 11 mars 2021 sur le site : www.concoursmondial.com