Baudouin Havaux
MONDE

Portugal : 3 cépages, 3 régions, 3 vins.

Grande diversité de cépages autochtones et internationaux, vignobles atlantiques au climat frais et excellent rapport qualité / prix, sont les mots qui viennent spontanément à l’esprit quand on évoque les vins du Portugal. Ces dernières années, derrière la France, l’Italie et l’Espagne, le Portugal a réussi à s’imposer comme un acteur important du marché du vin. De plus en plus présent sur nos linéaires et chez nos cavistes, il rivalise sans complexe avec leurs concurrents plus prestigieux, surtout sur le terrain du rapport Qualité/Prix. Invités cette semaine par ViniPortugal à une présentation virtuelle en vidéo-conférence, mais à une dégustation, elle bien réelle, de vins qui nous avaient été préalablement envoyés par courrier, nous avons sélectionné trois flacons correspondant à trois cépages autochtones et à trois régions de production emblématiques.

1/ Casal da Coelheira, Private Collection, Verdelho, 2019, Tejo

Situés au nord de Lisbonne, dans la région de Ribatejo, les vignobles de la D.O. Tejo sont situés de part et d’autre des rives verdoyantes du Tage avec qui ils partagent le même nom. Cette région qui n’est pas la plus connue poursuit depuis de nombreuses années un travail qualitatif impressionnant. Profitant de l’influence du Tage, les vins vifs, frais et assez modernes correspondent à la demande actuelle. Les bâtiments aux couleurs blanche et jaune soulignent l’architecture traditionnelle de la cave. Par contre à l’intérieur, les cuves et pressoirs en acier inox sont la preuve de techniques de vinification résolument moderne. Le vignoble de Tramagal compte au total de 64 hectares de vigne dont une grande partie avec des plants âgés de plus de 35 ans. La vigne est Plantée le long des berges du Tejo qui tempère les températures estivales, sur un sol majoritairement composé de sable. Ceci explique sans-doute le caractère aérien, de ce vin. Le verdelho, un cépage blanc que l’on rencontre un peu partout au Portugal est surtout connu dans l’île de Madère où il a donné son nom à l’un des quatre principaux types de vin de Madère. Planté sur les versants bien exposés de l’île, il est à l’origine de ce vin liquoreux, connu pour sa haute teneur en sucre, et son degré alcoolique élevé. Ici dans le Tejo, il se présente sous un autre profil. Souple, aromatique, mais affichant une belle fraicheur, on apprécie le volume dégagé en bouche et son goût particulier qui rappelle les fruits secs, comme la noix et la noisette, avec de délicates touches d’épices et de tabac. En Galice, en Espagne, on retrouve également le cépage Verdelho qui porte le nom de « Verdello ». Mais attention : Il ne faut pas le confondre avec le cépage « Verdejo » abondement cultivé à Rueda en Espagne qui n’a rien à voir.

• Importé par Quatro Vino à Verviers. Prix : 12,9€

<

2/ Portal das Hortas, Limited Edition, Avesso, Grande Escolha 2018, DOC Vinho Verde.

Direction nord-ouest du Portugal dans la région du Vinho Verde, connue de tous pour ses vins légèrement perlants, au degré alcoolique faible tournant autour de 11%. que l’on apprécie en été à l’apéritif ou accompagné de sardines grillées. Un vin vif, merveilleux, facile à boire sans se prendre la tête. Ces vins de plaisir direct ne doivent pas occulter les vins élaborés de manière plus classique. C’est à dire plus complexes, charnus, structurés, amples, aromatiques qui ont perdu leur caractère effervescent sans perdre la minéralité. De nombreuses cuvées méritent d’être gardées jusqu’à 10 ans avant de découvrir leur complexité. Le cépage « Avesso » que l’on pourrait traduire en français par « à l’envers » révèle dans ce cas des arômes riches et intenses, d’agrumes, de pèches et de fleurs tropicales. En bouche, il est frais, élégant, avec une acidité croquante et enveloppante. Grand avantage également, avec ses 11% d’alcool il ne vous fera pas trop vite tourner la tête.

• Le producteur est à la recherche d’un importateur en Belgique. Le prix au Portugal est de moins de 6 €.


3/ Grande Rocim Alicante Bouschet 2017, DOC Alentejo.

Après deux vins aux prix attractifs, nous nous intéressons à une bouteille mythique du Portugal. Un vin exceptionnel, élaboré en très faible quantité et uniquement dans les années exceptionnelles par la cave Herdade do Rocim située entre les communes de Vidigueira et Cuba dans le Baixo Alentejo.
L’Architecture de la cave construite au début de ce siècle, est résolument contemporaine avec une succession de revêtements de béton et de bois brut entouré de 70 hectares de vigne. Un projet exemplaire qui prend en compte à la fois les aspects techniques, viticoles, environnementaux et sociaux.
L’Alicante Bouschet est un cépage teinturier d’origine française, obtenu par croisement entre le petit Bouschet et le grenache noir. Une de ses principales qualités est de s’être très bien adapté aux terrains drainants et argilo-calcaires pauvres et par-dessus tout aux climats chauds comme ceux du Portugal où il s’est converti comme une véritable star dans l’Alentejo. On le retrouve souvent en assemblage avec les cépages autochtones comme le touriga nacional, l’aragonez, et le trincadeira. Ici nous avons affaire à un 100% Alicante Bouschet qui grâce à son acidité et malgré ses degrés alcooliques offre une surprenante fraicheur. En bouche c’est un festival de saveurs de prunes noires, de cerises noires, de myrtilles d’eucalyptus et de café qui explosent en bouche.

• Un très grand vin qui affiche tout de même un prix de +/- 80€. Importé par Montinto à Etterbeek.