Baudouin Havaux
SPIRITS

Belgian Owl, un Whisky de terroir ?

Ce dimanche s’est achevé le Spritit’s Selection, le concours international de spiritueux organisé par le Concours Mondial de Bruxelles, qui réunit près de 1.500 distillés du monde entier. Il aurait du être organisé à Barranquilla en Colombie mais pour cause de Covid-19 les dégustations ont lieu à Bruxelles. De plus, la visite prévue à la distillerie Belgian Owl a été suspendue pour la même raison. Par contre Étienne Bouillon, maitre distillateur du Belgian Owl, a quitté son Hameau de Poreux à Fexhe-le-Haut-Clocher​ pour partager à Bruxelles sa passion avec les dégustateurs internationaux.

L’idée d’élaborer un whisky belge single malt à partir d’orge cultivé en Hesbaye en agriculture raisonnée trottait dans la tête d’Étienne Bouillon depuis le début de ce siècle. Fin octobre 2004 le premier fût est rempli et trois ans plus tard apparaissait sur le marché la première bouteille de Belgian Owl. L’année 2013 marque un tournant décisif dans l’histoire de la distillerie avec l’acquisition  des alambics de l’ancienne distillerie Caperdonich de Rothes située à Speyside en Ecosse. Au fils des années la gamme qui s’est considérablement étoffée représente un monde d’expériences diverses et variées, qui satisfait ou rend fou selon les cas les collectionneurs de Whisky.

– Belgian Owl Origine :  non vieilli en fût, senteurs fruités et florales, au plus près des effluves d’orge maltées et du pain grillé qui laissent place ensuite aux notes fraiches de Reine Claude, de poires bien mûres et de réglisse. 46%
– Belgian Owl Identité :  âgé de 36 mois, un subtil passage en fût de chêne blanc d’Amérique apporte des notes de chêne grillé, de miel et de caramel qui évoluent vers des arômes doux de marmelade de fruit et de banane flambée. Cette douceur obtenue grâce à la maitrise de la sélection du cœur du distillat en écartant la tête et la queue est la signature de Belgian Owl. 46 %
– Belgian Owl Passion : âgé de 36 à 60 mois, Passion ouvre un nouveau chapitre, celui des « single cask ». Depuis 2017 Étienne Bouillon sélectionne des fûts qui développent chacun un caractère particulier et unique. Chacun de ces fûts numérotés sont élevés entre 36 et 60 mois selon son choix.
– Belgian Owl Intense : est également un single cask, qui après une légère filtration est embouteillé directement à la sortie du fût, sans réduire le degré alcoolique par dilution, avec un taux d’alcool avoisinant les 72%. Sensation Stenght garantie.
– La « Marque Jaune » un clin d’œil belgo-belge d’un whisky belge à une célèbre collection de bandes dessinées. Un single malt logé 48 mois en fût. 46% vol.

Un whisky de terroir ?

Alors que l’on est plutôt habitué à entendre parler de terroirs dans le milieu viticole, Étienne Bouillon revendique fermement cette notion de terroir qu’il exprime lors de l’élaboration de son whisky. L’élaboration du whisky commence dans la campagne de Hesbaye sur les champs ( 77 ha.) cultivés avec son orge de printemps à 2 épis de première qualité situé à quelques dizaines de mètres de la distillerie: La variété Sebastian, robuste, qui est à l’origine d’arômes puissants.  Par soucis de biodiversité des haies vives de plus de 10 mètres de largeur entourent les champs. Ce qui permet à de nombreuses variétés d’herbes, de fleurs et d’arbustes de s’épanouir aux côtés d’insectes et de leurs prédateurs naturels. Pour preuve, une chromatographie en phase gazeuse a révélé des propriétés aromatiques exponentiellement deux fois plus intenses que la moyenne.

  • photo : jennykiss.be

Le second élément essentiel qui entre dans la composition du whisky, c’est l’eau pompée directement dans le sol via un puits de 38 mètres de profondeur, situé juste à côté de la distillerie. Sous la couche de terre végétale de 15 mètres d’épaisseur se trouve une couche de calcaire du crétacé de 20 mètres de profondeur. L’eau de pluie percole à travers ce calcaire depuis des siècles, la rendant ainsi exceptionnellement pure. La minéralité et les oligoéléments de l’eau sont à l’origine des arômes puissants floraux et plus précisément de fleurs blanches qui contribuent à l’identité du Belgian Owl. L’adéquation entre la terre, l’orge et l’eau forme donc bien un territoire unique dont l’identité est révélée par les processus de maltage, fermentation et distillation de l’orge. C.Q.F.D. finalement ce n’est pas si étonnant, car le même phénomène est observé pour le vin ou le fromage par exemple. Il est impossible de détecter au gout le terroir d’origine d’un verre de lait ou d’une baie de raisin. La fermentation ou la distillation sont des étapes indispensables pour révéler les aspects remarquables d’un terroir spécifique.