Charles Piron
DIVERS

3 films pour les amoureux du vin

Les longues soirées d’hiver pointent le bout de leurs nez. Et les règles en vigueur nous forcent à rester chez nous. Dès lors, quoi de mieux que de profiter d’un bon verre de vin rouge devant un film. Et qui plus est, un film qui met le vin en valeur ! Voici 3 films à (re) découvrir.

1/ Ce qui nous lie

Ce film est signé Cédric Klapisch. Le réalisateur de « l’auberge espagnole » et de « Deux mois » offre ici un superbe film sur la réalité des successions dans les vignobles de Bourgogne. Les acteurs (Pio Marmaï, Ana Girardo et François civil) offrent une très belle prestation pour ce film qui a d’ailleurs été tourné sur une très longue période pour être juste avec les saisons. On suit l’évolution des relations entre les protagonistes au rythme des quatre saisons et de la vigne. Les aléas du métier de viticulteur sont exposés dans une ambiance mêlant émotions et humour, le tout porté par de superbes paysages.  À noter aussi la très belle chanson du générique signée Camélia Jordana.

2/ Premiers crus

Avec Gérard Lanvin, « Premiers Crus » raconte l’histoire de François Maréchal un vigneron à la tête d’un prestigieux vignoble de Bourgogne. Le protagoniste a perdu le goût et l’amour du vin et son vignoble est placé sous tutelle judiciaire pour sa mauvaise gestion financière. Son fils, ayant refusé de perdurer la tradition familiale, vit la grande vie à Paris en tant qu’œnologue réputé. Il se laissera finalement convaincre par sa famille de revenir au domaine bien qu’il n’ait aucune expérience en tant que vigneron. Sur fond de conflits familiaux, il tentera de sauver le domaine en produisant un grand cru digne de ce nom.

3/ Saint-Amour

Un tant soit peu burlesque, ce roadmovie mêlant humour et émotion nous transporte dans le vignoble français. Porté par Gérard Depardieu et Benoît Poelvoorde, en père et fils qui cherchent à se rapprocher, le film saura apporter un peu de bonne humeur dans le cocon familial. Avec un Depardieu touchant en agriculteur bourru et père aimant, et un Benoît Poelvoorde en séducteur maladroit, échevelé dans les scènes d’ivresse, vous savourerez votre soirée cinéma comme un bon vin rouge.