Baudouin Havaux
DIVERS

150 éme anniversaire de Miguel Torres

Ne permettant plus l’organisation de dégustation lors desquelles les professionnels du vin étaient invités à se réunir pour découvrir les nouveaux millésimes, la crise sanitaire a perturbé les habitudes de dégustation. La présentation de vin ne pouvant évidemment pas être réalisée « 100% virtuel », Le Wine, l’importateur des vins de Miguel Torres a organisé une dégustation des joyaux de la gamme sur un mode semi-virtuel. Nous avons reçu par courrier 5 petites bouteilles qui ont été commentées ce 6 octobre par Miguel Torres Maczassek en vidéo-conférence. Une expérience exclusive, car il s’agira rien de moins que des cinq vins les plus exceptionnels de Miguel Torres, qui coïncide avec le 150 éme anniversaire de la plus emblématique des familles de viticulteurs d’Espagne. 

C’est en 1870 que la famille Torres fonde sa cave à Vilafranca del Penedès. Chaque génération a transmis sa passion pour la culture du vin de ses parents à ses enfants, une passion fondée sur un profond respect de la terre et de la tradition, ainsi que sur l’innovation. Aujourd’hui, la cinquième génération se concentre sur l’élaboration de vins issus de vignobles historiques, ainsi que sur la récupération de variétés ancestrales pour s’adapter au changement climatique. Au-delà de la reconnaissance internationale de ses vins élaborés dans différentes régions d’Espagne (Rioja, Ribera del Duero, Rueda et Rías Baixas) mais aussi en Californie et au Chili, la Famille est également reconnue pour son combat contre l’urgence climatique. Une chaudière à biomasse, les panneaux photovoltaïques, l’utilisation de la technologie CCR (Carbon Capture Reuse) pour capturer et réutiliser le CO2 libéré pendant la fermentation du vin, les véhicules hybrides, le train solaire électrique pour les visites des vignobles, un vaste projet de reforestation sur un domaine de 6 000 hectares en Patagonie chilienne et bientôt des tracteurs électriques ont permis, en près de 10 ans, de réduire de 30% leurs émissions de CO2.

À noter aussi que la  famille Torres est membre de Primum Familiae Vini, une association qui représente 12 des plus anciennes et des plus prestigieuses familles de viticulteurs au monde.

À vos verres !

1/ Milmanda, 2017, D.O. Conca de Barbera

Un Chardonnay qui naît dans un lieu historique, planté par les moines de l’abbaye de Poblet. Un nez citrique et floral qui évolue vers l’ananas et des notes de miel. Ce chardonnay fermenté et élevé en barriques de chêne français, est complexe et structuré. Sa fraicheur et ses arômes d’agrumes sont surprenants. Alc. 13,5%

2/ Mas La Plana, 2016, D.O. Penedès

Un 100% cabernet sauvignon issu de vignes plantées en 1970. À l’époque il portait le nom de « Gran Cornas Etiqueta Negra » avant d’être rebaptisé « Mas La Plana ». Un beau nez de fruits rouges, framboise, fraise et cerise marqué par des notes de vanille et de poivre blanc. La bouche est franche, puissante, bien structurée, fruitées aux accents de réglisse et de tabac. Malgré ses tanins puissants mais fondus elle est ronde et gourmande. Si ce n’est la bonne maturité du fruit, la prise de bois merveilleusement assumée fait penser aux grands vins de Bordeaux. Alc. 14,5%

3/ Reserva Real, 2016, D.O. Penedès

Issu d’une autre parcelle, Reserva Real partage la marque de fabrique de la maison. Un vin d’assemblage bordelais classique: cabernet sauvignon, merlot et cabernet franc. Pour la petite histoire, cette cuvée qui compte moins de 2.500 bouteilles a été produite pour la première fois en 1995, à la suite d’une visite chez Torres du Roi d’Espagne de l’époque, Juan Carlos Ier. Le nez plus complexe évoque un parfum de rose, de petits fruits noirs. La bouche un peu plus austère est marquée par des tanins encore légèrement hérissés. Ensuite une belle acidité accentue la fraicheur de vin. La finale plus onctueuse fait place aux saveurs de framboise de myrtille, d’un assortiment de poivre et une légère touche anisée. Alc. 14,5%

4/ Grans Muralles, 2016, D.O. Conca de Barberà

La D.O. Conca de Barbera dont le nom peut porter à confusion avec une D.O. italienne est bien située en Catalogne, dans le nord de la province de Tarragone. Le nom « Grans Muralles » évoque les longs murs construits autour du vignoble par les moines cisterciens du monastère de Poblet et des Templiers de Barbera. Enfin des cépages locaux ! Un assemblage très particulier de grenache, de carignan, de monastrell et de deux cépages catalans oubliés et remis à l’honneur par Miguel Torres, le garró et le querol. Un nez floral qui évoque le sud de l’Europe. Superbe bouche généreuse et raffinée aux tanins délicats et juteux qui évolue vers des saveurs orientales de curry, de coriandre et de poivre et de citron confit. Alc. 14,5%

5/ Mas de la Rosa, 2017,  Priorat

Un vignoble qualifié d’héroïque en référence aux travaux de la vigne réalisés sur les pentes abruptes de cette parcelle de grenache et de carignan de plus de 80 ans. Un coup d’œil à l’impressionnante vidéo disponible sur You tube devrait vous convaincre. Un nez de baies rouges et de fleurs. Frais et élégamment tannique sont les deux qualificatifs évoqués à la première gorgée. Serré et long en bouche, un passage en carafe lui donnera encore plus d’ampleur et de volume. Alc. 14%