B. Havaux – D. Rodriguez
BELGIQUE

Quelles tendances dans les rayons des supermarchés?

Les foires aux vins sont toujours une belle occasion de repérer les tendances de comportements d’achat de vin. Nous avons évalué les futures perspectives dans les grandes chaînes de supermarchés.

Cette année, nous observons plusieurs tendances et perspectives. Comme vous pouvez le deviner, c’est une année inhabituelle pour les groupes de supermarchés, principalement en raison du glissement d’une consommation en établissement Horeca à une consommation à domicile, ainsi que du nombre de personnes restées chez elles durant l’été.

Perspective 1. Nous avons, en effet, davantage consommé à domicile et cela a influencé les achats de vin dans les supermarchés : les Belges achètent du vin plus cher et en plus grande quantité. On constate une hausse des ventes de vin de 9,2 % pour l’ensemble de la Belgique (au niveau des supermarchés). En ce qui concerne les chaînes de magasins plus petits, il est frappant de constater que les ventes de vin des petits magasins de proximité ont souvent augmenté encore plus que celles des grands magasins. Celles des magasins hard-discount n’ont pas augmenté aussi rapidement (+8,7 %) que la moyenne belge. Une explication possible est que l’offre a moins été ajustée, ils ont notamment peu profité du succès des vins rosés.

Perspective 2. Les ventes en primeur (Colruyt est un acteur important dans ce domaine) ont démarré lentement mais prennent de plus en plus d’ampleur et semblent se poursuivre.

Perspective 3. Le Belge tient-il déjà compte de la crise économique annoncée ? Non, il ne semble pas y avoir de signes en ce sens au vu des ventes de vin actuelles.

Perspective 4. Le consommateur-type des foires aux vins n’existe pas, tout le monde est attiré par les rabais. Il est en tout cas certain que le public habituel, mais aussi les jeunes, sont séduits par les promotions. Les clients de classes d’âge et de revenus supérieurs viennent souvent faire leurs pro- visions pour une saison entière, et se tournent notamment vers les plus chers crus de Bordeaux. Les jeunes n’ont pas de cave pour entreposer leurs vins.

Perspective 5. Quel vin suscite l’intérêt? La demande pour le bio (+20%) ne cesse d’augmenter alors que le vegan ne touche aucun groupe cible spécifique pour le moment. Delhaize, leader du marché des boissons sans sulfites, confirme un intérêt croissant pour cette catégorie et pour les boissons plus saines (comme les boissons biologiques) en général. Carrefour s’aventure dans la vente de vin italien: il sem- blerait que les Belges d’origine italienne ont passé moins de vacances en famille en Italie. Par ailleurs, le Portugal et le reste de l’Europe ont le vent en poupe. En raison du beau temps à partir de mai, les gens ont acheté plus de blanc (+8,4 %), de rosé (+15,7 %) et de bag-in-box/cubi (+20 %). Delhaize parle de ventes supplémentaires de 1,5 million de litres ! Le rouge s’est également bien vendu (+7,4 %).