Baudouin Havaux
DIVERS

Ces nouveautés qui arrivent du sud

Ces belles journées ensoleillées projettent naturellement nos songes et nos papilles vers le sud de la France que nous espérons pouvoir rejoindre cet été. En attendant et en guise de mise en bouche, Gérard Bertrand présente deux nouveaux vins d’IGP Pays d’Oc, baptisés « Sphère », déclinés en chardonnay et en rosé. Ces dernières innovations devraient faire pétiller notre été 2020.

L’innovation est un maître mot pour le groupe Gérard Bertrand, dont le patron, ex-champion de Rugby est toujours en première ligne.

Troisième d’une génération de viticulteurs, c’est dans cet esprit qu’il reprend le flambeau familial au Domaine de Villemajou après le décès accidentel de son père en 1987. Cinq ans après, il crée la société des vins Gérard Bertrand afin de développer une gamme de vins du Sud de la France. Il rachètera les années suivantes le Domaine de Cigalus et le Château Laville Bertrou. L’acquisition en 2002 du Château l’Hospitalet, dans le parc naturel de La Clape, entre Narbonne la Romaine et la Méditerranée, permet à Gérard Bertrand d’acquérir une nouvelle dimension. Depuis, la belle histoire continue et de nouvelles pépites aux terroirs emblématiques du Languedoc viennent enrichir et diversifier son tableau de chasse: Domaine de l’Aigle, Château la Sauvageonne, Château la Soujeole , Clos d’Ora , Clos du Temple, Château les Karantes , Château Aigues-Vives , la winery Cap Insula, Château des 2 Rocs , Château de Tarailhan et Domaine de l’Estagnère.

Avec 16 châteaux et domaines situés dans le Sud de la France, Gérard Bertrand est considéré comme l’Ambassadeur des Grands Vins de l’Occitanie à travers le monde. Des vignobles d’altitude à proximité des Pyrénées aux sols volcaniques des Terrasses du Larzac en passant par le vignoble littoral surplombant la Mer Méditerranée, les Châteaux et domaines s’étendent sur 850 hectares cultivés en biodynamie.

Conduire autant d’hectares en biodynamie est un sacré défi. Évidement, l’exposition géographique, le climat méditerranéen (chaud et venté) et la vaste variété de cépages résistants qui permettent de lutter plus facilement  ici que dans le nord de France contre les présences parasitaires dans les vignes, sont des avantages indéniables. Mais pour y arriver, il fallait compter sur la détermination d’un homme et de son équipe qui compte pas moins de 300 collaborateurs  convaincus qu’une viticulture en harmonie de la nature est la meilleure voie pour porter les vins de terroir.

Pour rappel,  l’agriculture biodynamique s’apparente à l’homéopathie de la vigne. Elle consiste en l’emploi de compost et de tisanes de plantes biodynamisées. La biodynamie prend en considération tous les éléments naturels qui entourent la vigne et s’appuie sur les rythmes cosmiques. La conversion des domaines vers l’agriculture biodynamique a été amorcée en 2002 sur le Domaine de Cigalus. Aujourd’hui, tous les vignobles sont cultivés en biodynamie sous le respect du cahier des charges DEMETER.

Une fois de plus, il nous surprend avec sa nouvelle gamme de vin « Sphère ». D’abord par le contenant, une ravissante bouteille élancée avec son impression sérigraphiée et sa capsule à vis. Ensuite par le contenu. L’originalité du chardonnay et du rosé vient du léger pétillant qui s’exprime en bouche. Subtil et délicat il apporte une grande fraicheur qui sera bienvenue lors des canicules estivales annoncées cette année. Les fermentations terminées, les vins n’ont pratiquement plus bougé des cuves afin d’éviter les oxydations et de garder le maximum de gaz carbonique endogène.

Le chardonnay affiche une couleur soutenue presque dorée, des arômes de fleurs blanches, de pamplemousse et une bouche délicate et perlante, aux notes de levure et  de noisette. Résolument dans l’air du temps la couleur du rosé est pâle. La bouche est équilibrée, soutenue, très agréable. La bouteille de soif parfaite pour nos après-midi d’été.

Distribué chez Delhaize. Prix : 9,99€