Charles Piron
DIVERS

Le whisky français, la nouvelle tendance

Le saviez-vous ? Il y a aujourd’hui 82 distilleries en activité qui produisent du whisky brassé, fermenté, distillé et vieilli en France.

Fort du savoir-faire français en matière de distillation, les whiskys de l’hexagone pourraient prochainement rivaliser avec les meilleurs flacons européens. Ces distilleries sont réparties sur l’ensemble du territoire. Aussi étonnant que cela puisse paraitre, il y a aujourd’hui au moins un producteur dans chacune des régions métropolitaines françaises. Qu’elles soient distilleries historiques, brasseries-distilleries ou créées de toutes pièces par des entrepreneurs audacieux ou des vignerons polycultivateurs, ces distilleries sont parfaitement ancrées dans leur territoire et en pleine phase avec leur époque. Pour preuve, le whisky français devient la nouvelle coqueluche des bars branchés et la consommation de ces produits augmente même si les whiskys français restent des produits hauts de gamme.

Le whisky de France en quelques chiffres : 
– 82 distilleries en activité, dont 42 ont commercialisé un whisky brassé, fermenté, distillé et vieilli en France.
– 30 embouteilleurs/affineurs indépendants en activité, dont 25 ont commercialisé un whisky brassé, fermenté, distillé et vieilli en France.
– 90 marques disponibles sur le marché.
– 20 000 fûts en vieillissement, soit l’équivalent d’un hectare sur une hauteur de 5 rangées de fûts. 14 000hl d’alcool pur produits en 2019. À titre de comparaison : armagnac/calvados = 20 000hl, rhum = 300 000hl, vodka = 500 000hl et cognac = 900 000hl