Baudouin Havaux
AGENDA

Wijn op bier, plezir; bier op wijn, venijn

« Du vin après de la bière, plaisir; de la bière après du vin, venin.” Tout le monde connaît cette maxime flamande qui n’a pourtant jamais pu être prouvée scientifiquement. Elle fait, semble­-t-­il, référence aux bonnes et mauvaises affaires réalisées par les marchands à l’époque où il existait une grande différence de prix entre le vin et la bière. Ceux qui faisaient de bonnes affaires pouvaient se permettre de boire du vin, et ceux qui en avaient réalisé de mauvaises étaient contraints à boire de la bière. Le sens de se diction est plutôt : “Mieux vaut faire de bonnes affaires que de mauvaises.”