Baudouin Havaux
MONDE

Bordeaux: Millésime 2019

Le Coronavirus a eu raison de tous les rassemblements de ces premiers mois, dont la semaine des Primeurs qui aurait du avoir lieu cette semaine. Et pourtant les vins sont là!

La crise sanitaire a eu raison de tous les rassemblements de ces premiers mois de l’année, dont la semaine des Primeurs qui aurait du avoir lieu cette semaine. Et pourtant les vins sont là, en cours d’élevage dans les caves et poursuivent à leur rythme leur prise de bois. Cette semaine des Primeurs est le prétexte annuel pour communiquer massivement sur le millésime récolté l’année dernière. Actualité oblige nous n’entendons pas beaucoup parler de ce millésime 2019. L’équipe Hubert de Boüard Consulting & Oenolab qui depuis plusieurs semaines sillonnent le vignoble et goûtent attentivement ce millésime, cuve par cuve, lot par lot, couleur par couleur, nous ont confié leurs premières impressions.

« Nous avons toujours pensé que le millésime 2018 était un grand millésime, mais comme nous le pressentions, ce millésime 2019, rivalise, voire même le dépasse dans certains cas. Les vins blancs sont de belle qualité, fraîcheur, vivacité, éclat du fruit, tension,  équilibre, avec un beau charnu. Ils s’inscrivent dans les millésimes à fort potentiel.

Pour les rouges, s’il est incontestable que les cabernets du Médoc explosent de complexité, richesse, subtilité, les merlots donnent sur les grands terroirs, particulièrement Rive Droite, des vins merveilleux d’équilibre, de préservation du fruit et de charnu. De façon générale, les couleurs sont éclatantes, très foncées, brillantes. Le fruit a été préservé dans ce millésime, c’est une chose tout à fait remarquable qu’il faut souligner car peu courante. La structure tannique est enveloppée, roulante, charnue, et la fraîcheur de la fin de bouche est subtile.

C’est un millésime que l’on pourrait qualifier de grand classique bordelais mais incroyablement charmeur et attirant. »