Charles Piron
DIVERS

4 boissons pour se remonter le moral

Chaque année, à la même période, on entend parler du « Bleu Monday ». Ce phénomène désigne le jour le plus déprimant de l'année. Il a lieu le troisième lundi de janvier et gagne en notoriété. Pour contrer cette ambiance morose, on vous propose trois boissons qui remontent le moral, à consommer avec modération, évidemment !

Fin des vacances, températures négatives, journées courtes… Les arguments pour définir le « Blue Monday » de journée la plus déprimante de l’année ne manquent pas. Mais ce soi-disant jour déprimant de l’année est surtout un prétexte pour évoquer une période morose, plus connue sous le nom de déprime hivernale. Pour contrer cette ambiance, rien de mieux que de profiter d’un bon breuvage avec quelques amis, voici nos conseils.

1. Une gueuze
C’est LA boisson sacrée pour tous les amateurs de bonnes bières. Clivante certes, la Gueuze mérite qu’on s’y arrête un instant et qu’on profite de ce gout si particulier. Cette bière aux bulles d’une extrême finesse dues à la prise de mousse naturelle offre des arômes tout particuliers autour de l’acidité. Pommes, poires, citron, groseilles, après les fruits des notes levurées comme le pain, le clou de girofle, le chêne et même le whisky apparaissent. Une boisson exclusive que seules les Belges maitrisent à la perfection, il faut donc en profiter !

2. Un Sauternes
Tout aussi clivants, mais dans un style totalement différent, les vins de Sauternes sauront vous remonter le moral. Pourquoi ? Très peu de vins liquoreux offrent une telle qualité. Sauternes, c’est la quintessence du vin doux. Des arômes complexes et équilibrés d’amande, de coing, d’ananas, de pêche rôtie, et d’abricot sec. Une méthode de fabrication ancestrale qui mérite que l’on s’y attarde. Suite à des conditions climatiques particulières (alternance de périodes humides et sèches), les vignes voient se développer un minuscule champignon sur le raisin, le « Botrytis cinerea ». Ce champignon se développe sur les baies sous  forme de « pourriture noble » ou « pourriture grise ». Il augmente la concentration des sucres et des arômes des raisins et permet d’obtenir des vins liquoreux de très grande qualité.

3. Un Ribera del Duero
Voici une appellation qui mérite que l’on s’y attarde. Des vins rouges, puissants, ronds, et très équilibrés, qui offrent souvent de très bons rapports qualité-prix. Bonheur, non ? Les vins rouges de la région proviennent d’un  seul cépage majoritaire, le Tempranillo, aussi appelée Tinta fino et Tinta del país, parfois renforcée en petites proportions d’autres variétés.

4. Un Rhum agricole
Il y a Rhum et Rhum. Le Rhum agricole est obtenu par fermentation et distillation de pur jus de canne frais, alors que le rhum traditionnel est obtenu par distillation du résidu de la fabrication du sucre : la mélasse. Cette différence est primordiale, c’est pourquoi on vous conseille les Rhums agricoles. Ce spiritueux, produit principalement sur les iles, vous offre rayon de soleil en plein hiver.