Marc Vanel
AGENDA

Terroirs d’ambition, l’excellence en Languedoc-Roussillon

Pour la première fois, des AOC du Languedoc et du Roussillon s’unissent pour promouvoir ensemble leurs terroirs et leurs appellations : la marque « Terres d’ambition » sera leur étendard

Afin d’approfondir la hiérarchisation de leurs appellations, les interprofessions des vins du Languedoc (CIVL) et du Roussillon (CIVR) ont demandé à la Fédération des AOC de relever les points communs entre les appellations des deux régions et d’établir les conditions permettant de rassembler les producteurs qui souhaiteraient franchir une étape de plus en créant « Terroirs d’ambition ».
Afin de distinguer les appellations les plus qualitatives et d’être plus visibles dans l’univers des vins haut de gamme, un groupe de travail a déterminé un cahier de charges avec une série de critères à respecter pour entrer dans ce groupe, comme le rendement, la valorisation, la taille, la vente en vrac ou en bouteilles, le prix, etc.
Au bout du processus, 7 AOC correspondaient à cette grille de qualité : 5 crus du Languedoc (AOC Corbières Boutenac, La Clape, Minervois-la-Livinière, Pic Saint-loup et Terrasses du Larzac) et 2 du Roussillon (Maury et Collioure-Banyuls).

« Dans un premier temps », explique Christophe Bousquet (Ch. Pech Redon à La Clape) et représentant du Languedoc dans ce groupe, « ce sont ces sept appellations qui sont sorties, mais d’autres pourront s’ajouter dans les prochains mois, d’autres terroirs sont bien évidemment intéressés, ce n’est pas réservé aux crus. »
« Ces sept AOC ont une réelle volonté de travailler ensemble », poursuit Romuald Péronne (Clos St-Sébastien à Banyuls) qui représente ici le Roussillon, « de mener des actions pour mettre nos qualités en exergue, valoriser nos terroirs et nos appellations. »
Avec le soutien logistique des interprofessions, trois premières manifestations communes sont prévues, à Paris, Bruxelles et Collioure. Les deux premières ont déjà été couronnées de succès. Tous les crus seront à Wine Paris 2020 aussi.
« Ces manifestations permettent aussi à nos AOC de se découvrir l’une l’autre », concluent les deux producteurs, « de mettre en commun nos expériences, nos manières de voir les choses, de mener des projets que l’on ne saurait mener seuls et d’apporter une offre élargie de très grands vins.»