Charles Piron
FOODPAIRING

Du vin belge pour le réveillon, oui c’est possible !

Le menu de votre repas de réveillon se précise. Vous devez maintenant associer ces délicieuses préparations à des vins. Bordeaux, Bourgogne, Champagne, que choisir ? Et pourquoi pas du vin belge ? Voici nos conseils pour vos repas de fêtes.

De l’apéro au dessert, la Belgique possède désormais une gamme assez large pour couvrir l’ensemble d’un repas. Cette année, pourquoi ne pas relever le défi et boire exclusivement belge ? Évidemment, la production viticole du plat pays s’avère assez confidentielle et les tarifs restent élevés. Mais pour les réveillons de fin d’année, nombreux s’offrent des vins plus haut de gamme, le moment parfait pour se laisser tenter par les vins belges. Cette année, on boit local !

Pour l’Apéro, des bulles évidemment
Les bulles belges sont désormais reconnues comme hautement qualitatives. Cette année, de nombreux domaines ont gagné des prix dans les plus célèbres concours de vin. Chant d’Éole a même raflé la révélation internationale au Concours Mondial de Bruxelles. Malheureusement, Chant d’Éole et Ruffus sont en rupture de stock jusqu’en avril 2020. Mais il n’y a pas qu’eux ! Voici deux vins effervescents parfaits pour l’apéro.

·      Chardonnay Meerdael, Brut Chardonnay – 19€
Ce vin du nord du pays respecte la méthode traditionnelle et se compose exclusivement de Chardonnay. Un mousseux belge très frais et subtil avec des arômes printaniers et de fruits mûrs.

·      Domaine du Chapitre, Brut Nature 2015 – 20€
Ce vin non dosé affiche une très belle tension et des notes fruits blanc ainsi que de belles notes d’évolutions. En effet, ce vin est resté 10 mois sur latte après déjà plus d’un an en cuve.

Des blancs pour l’entrée
La gamme des vins blancs s’avère aussi assez large. Entre des vins blancs frais d’une belle tension et des vins plus charnus, tout le monde peut trouver son bonheur.

·      Domaine de Mellemont, Le blanc – 11€
Ce vin se démarque par ses notes d’agrumes, sa fraîcheur et sa belle vivacité. Parfait pour une entrée sur la fraicheur tel qu’un carpaccio de Saint-Jacques ou des crustacés ainsi que des poissons.

·      Vin de Liège, Contrepoint – 16€
Ce vin est assez complexe et puissant. Un assemblage de Souvignier gris et de Solaris, sa structure sera le compagnon parfait pour une entrée de viandes blanches ou de poissons gras. Sur la fraîcheur, avec des arômes de poire (typiques du Souvignier Gris) des notes balsamiques.

Pour le plat, on passe au rouge
La tâche devient ici moins aisée. La production de vin rouge n’est pas moins quantitative, mais les pépites se font plus rares. Deux Pinot noir sortent du lot en cette fin d’année, des vins ronds et délicats idéals pour accompagner des volailles en sauce, par exemple.

·      Domaine des Marnières, Pinot noir 2018, Cuvée Joëlle – 14€
Ce vin rouge est une véritable pépite belge. Issus des quelques hectares en production de Benoit Heggen à Warsage, ce 100% Pinot noir étonne. Une Bouche ample, avec des notes de fruits noirs (myrtille, cassis), de café et de chocolat. Son élevage en Bois lui apporte des notes fondues d’évolution, assez rare en Belgique.

·      Wijndomein Aldeneyck, Pinot noir 2016 – 24€
Ce deuxième Pinot noir est également un très beau vin. Vendangé assez tardivement, il s’ouvre sur des arômes boisés et délicats de fruits noirs (cerise noire, mûre). La présence de la barrique est indiscutable et des notes minérales, assez rares dans un vin rouge, expriment un terroir d’exception. Les tanins sont veloutés, doux et mûrs, l’équilibre est très charmant.

Et pour le dessert ?
Ici, la tâche est carrément laborieuse. Les vins doux en Belgique sont assez rares et souvent peu qualitatifs. Pour le dessert, on peut simplement retourner sur les bulles ou trouver des vins blancs un peu plus aromatiques. Mais pourquoi ne pas se tourner vers les spiritueux ? Et oui, les spiritueux peuvent accompagner vos desserts et dans ce domaine, la Belgique n’est pas en reste. Pour terminer sur une touche exotique, pourquoi pas un ananas rôti, flambé au rhum ? Mais, ne faites pas tout flamber, profiter du moment pour déguster un petit verre. Vous pouvez aussi vous laisser tenter par un whisky autour d’un bon cigare.

·      Rhum Ardent – 39€
Le Rhum Bio Ardent est original et fait en Belgique dans la province de Liège. Le distillat de pur jus de canne est importé du Paraguay, puis vieilli en fûts de chêne qui ont accueilli du Whisky belge, et enfin élevé 3 mois dans des fûts de Muscat de Rivesaltes. Une identité particulière qui vous fera voyager !

·      Filliers, Single Malt Whisky, 10 Y.O. – 65€
Probablement un des spiritueux les plus accomplis du pays. Ce whisky a vieilli 10 ans dans des fûts de Sherry. L’élevage donne au whisky un nez crémeux avec des notes de miel, de vanille, et de fruits secs.

Alors qui osera boire exclusivement belge, lors de son repas de réveillon ? Nous vous avons donné quelques pistes, mais n’hésitez pas à rendre visite à votre caviste pour découvrir d’autres pépites bien de chez nous.