Marc Vanel
WINEBIZZ

Eataly : 1300 vins à la carte !

Mégastore de l'épicerie fine italienne, Eataly s’est installée à Paris en avril dernier. Son « enoteca » propose 1300 vins, forcément italiens, entre 6,5 et 979€. Installation à Bruxelles prévue en 2023 dans le piétonnier...

Créé en 2007 dans le Piémont par Oscar Farinetti, puis aux Etats-Unis en 2010 avec le groupe américain B&BHG, Eataly développe un véritable concept de mégastore de l’épicerie fine avec le meilleur des produits italiens. Son nom résume la philosophie du lieu et est la contraction de deux mots: « Eat » pour manger et « Italy » pour Italie.

Le terme a été inventé quelques années avant la création de la chaîne éponyme par Celestino Ciocca, un consultant spécialiste des stratégies des marques, qui l’a revendu en février 2004 à Natale (dit Oscar) Farinetti, entrepreneur italien basé à Alba, qui a fait fortune avec une chaîne d’une centaine de magasins spécialisés dans l’électronique, l’équivalent de magasins tels que Saturn ou Media Markt en Belgique, avant de se tourner vers la distribution alimentaire.

Recréer l’Italie à la maison

En janvier 2007, changement de cap pour Farinetti avec la création à Turin du premier magasin Eataly qui rassemble sur 2500m2 (un demi-terrain de foot) le plus large éventail possible de produits italiens ainsi qu’un espace de restauration où ne sont utilisés que les produits vendus sur place.

Le succès est immédiat, Eataly possède désormais dix boutiques en Italie, treize au Japon, deux aux Etats-Unis (Chicago et new York) et une à Dubai, à Istanbul et Londres. Et depuis six mois, à Paris, dans le Marais.

  • Le restaurant gastronomique du lieu

Mélange d’épicerie et de restaurant, et imprégné de la philosophie « slow food », Eataly n’entend pas se cantonner au champ strict de la restauration et devenir un substitut au repas à la maison, au contraire, l’idée est de recréer le restaurant Eataly à la maison en achetant les ingrédients vendus dans le magasin. Et aussi les casseroles, les épices, bref, tout ce qui est utile en cuisine.

Enoteca de rêve

Arrivée de Trieste en avril dernier pour organiser l’oenothèque, Tania Martini (un nom prédestiné) rayonne dans le sous-sol parisien d’Eataly. Fière de son assortiment – quasiment le plus large en vins italiens hors d’Italie et en Europe, elle explique que l’Enoteca est organisée comme un repas.

  • Tania Martini

« Nous avons d’abord les vins d’apéritif, Prosecco et autres vermouths, quelques autres pétillants (frizzante, etc.), puis les rosés, les blancs, les rouges. Tout est organisé du nord au sud de l’Italie par région, puis par cépage. Vingt régions viticoles vous livrent leurs secrets : du vignoble de la Vallée d’Aoste, en passant par la Toscane, la région du Molise ou encore la Sicile. Quelque 650 rouges trônent au milieu de l’espace. Enfin, une cave climatisée est réservée aux grands vins. » C’est là que trône le vétéran du lieu, un Barolo de 1961 !

  • La réserve des grands millésimes.

Dans cette vaste offre, on trouve aussi 30% de vins biologiques et biodynamiques, environ 15% de vins naturels et quelques alcools. Si une machine Oenomatic offre 16 vins au verre, tous les vins peuvent être dégustés le midi ou le soir au restaurant du lieu, L’Osteria del Vino, contre un droit de bouchon de… 12 euros ! Et il y aura bientôt 1400 vins en rayons ! La vente en ligne se prépare.

Et à Bruxelles

D’après les informations communiquées en juin 2018 par la firme, Eataly investira en 2023 l’ancien bâtiment d’Actiris au boulevard Anspach. Cela risque de booster le piétonnier !

Infos : eataly.fr

A Paris: 37 rue Sainte-Croix de la Bretonnerie, dans le Marais à 500 mètres de Beaubourg.