Marc Vanel
LANGUEDOC

Transition agro-écologique : Faugères s’engage

A l'appel des 144 vignerons de l'AOP Faugères, les maires de sept communes se sont engagés à mettre en œuvre des mesures agro-environnementales sur 5000 hectares de territoires. Une lettre d'engagement scelle cette initiative, pionnière en France.

Ils ont en commun un territoire où la nature, sans frontières, rime avec attachement et engagement : 1900 hectares de vignes et 3100 hectares de garrigue occupés par 144 vignerons et 3700 habitants, au cœur du Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc.

Jeudi 29 août, à l’occasion du Ban des vendanges, les vignerons et viticulteurs de l’appellation Faugères ont franchi un cap historique en faveur de la transition agro-écologique. À l’appel de leur syndicat viticole, les élus des sept communes de l’appellation – Autignac, Cabrerolles, Caussiniojouls, Faugères, Fos, Laurens et Roquessels – et le président de la communauté de communes des Avant-Monts, le Conseil Départemental de l’Hérault et de la Région Occitanie ont signé une lettre d’engagement, marquant leur volonté d’être partie prenante d’un modèle de développement innovant.

Les contours de cette collaboration vont s’articuler, dans les prochains mois, autour de problématiques  comme la gestion des ressources naturelles (air, eau, sols, etc.) et de la biodiversité, la mise en œuvre de Zones Non Traitées (ZNT), la plantation de variétés de vignes résistantes aux maladies en bordure des habitations, etc.

Cette initiative, pionnière en France, ambitionne de faire de l’aire de l’AOP Faugères un « laboratoire à ciel ouvert » dans une approche territoriale globale, afin de démultiplier l’impact écologique des actions engagées par les agriculteurs. « Face à l’incroyable défi du changement climatique, rappelle Nathalie Caumette,  présidente du syndicat du cru, les prises de risques ne peuvent plus être la seule responsabilité des agriculteurs. La viticulture n’est pas une parcelle, elle concerne un territoire qui doit, à un moment charnière de notre Histoire, engager la responsabilité de tous, élus, banquiers, organismes techniques, riverains et consommateurs.»

À Faugères, plus de 40% des vignes sont en bio et 80% des vignerons respectent au moins un engagement agro-environnemental (AB, biodynamie, HVE…).

Infos: faugeres.com