Baudouin Havaux
DIVERS

7 vins rouges à boire frais

Le rosé vous sort par les oreilles ? Voici une alternative en rouges légers à moins de 10 euros.

En été, on ne parle que de lui et pourtant il mérite d’être consommé toute l’année. Heureusement, il existe des alternatives pour étancher une grande soif en cette fin de saison estivale. Pourquoi ne pas vous orienter vers le rayon des vins rouges plutôt légers et rafraichissants que les anglophones qualifient de « drinkable » et que nous pourrions traduire par « étancheur de soif ».

Traditionnellement, un vin rouge se sert autour de 18°C. Cependant, il existe de nombreux crus issus de cépages rouges qui donnent des vins plus légers et souvent plus fruités qui méritent d’être consommés entre 12 et 16°C, des vins moins tanniques et moins alcoolisés, qui une fois plongés dans un seau à glace officient à merveille autour du BBQ ou de la piscine. Voici sept vins entre 5 et 10 € à découvrir dans vos supermarchés.

Cave de Bennwihr, Pinot Noir Tradition, 2017, Alsace : Le Pinot noir s’exprime toujours mieux dans les vignobles de régions plus fraiches, comme la Bourgogne, la Suisse, l’Alsace ou les vignobles d’altitude. Nous avons sélectionné un Pinot noir produit par un des plus grands producteurs d’Alsace, la Cave Coopérative de Bennwihr, située dans le village du même nom. Sa robe légère est de couleur rubis. En bouche, les notes de cerises et de framboises sont rehaussées par des saveurs de poivre. (13% alc) • Colruyt – 7,39€

Montepulciano d’Abruzzo, 2016, Cantina del Coppiere, Italie : Le Montepulciano nero est un cépage rouge cultivé principalement dans les Marches et les Abruzzes. C’est le cousin ou plutôt le jumeau du Sangiovese. Située sur la commune de Ora, la Cave del Coppiere a élaboré ce 100% Montepulcino selon les normes de l’agriculture biologique. Sa couleur légèrement violacée est typique des vins de la région. Légèrement tannique, la bouche présente des arômes de fruits noirs. Un excellent rapport prix/qualité. (12,5% alc.) • Match – 5,43€

Château de la Bottière, 2017, Juliénas, Cru du Beaujolais : Un 100% Gamay, un cépage qui s’épanouit sans prétention mais avec un style particulier dans les vignobles septentrionaux, comme la Bourgogne, la Loire ou la Savoie.  Dans le Beaujolais, c’est le cépage par excellence qui couvre près de 60% du vignoble. Parfumé comme un été, il présente un bouquet de pêche, de fruits rouges et de fleurs. Un véritable vin gourmand qui vous fera oublier vos préjugés sur le Gamay et le Beaujolais. (13% alc.) • Match – 9,29€

L’Antico di Burchino, 2015,  DOCG Chianti, Italie: Principalement élaborés à base de Sangiovese, les vins en DOCG Chianti sont très accessibles et agréables à boire dans leur jeunesse. Anciennement, il était plus célèbre par son habillage, la célèbre fiasque, que par sa qualité. Heureusement le Chianti s’est bien amélioré depuis. La Cantina Burchino appartient depuis plus de quatre générations à la famille Castellani qui possède plus de 1.000 ha. en Toscane. Un vin BIO, léger, souple, fruité facile à boire. (12,5% alc.) • Colruyt – 6,5€

 

Brancott Estate, Pinot noir, 2017, Marlborough, Nouvelle-Zélande : Un Pinot noir originaire de l’autre côté de la planète, de la vallée réputée de Marlborough. Les journées ensoleillées et les nuits fraiches apportent beaucoup de fraicheur aux raisins. Les arômes de groseille et de myrtille bien présents jouent avec des notes fumées et de champignons. Une expression bien différente du Pinot qu’on connaît de ce côté du globe. (13% alc.) • Delhaize – 7,99€

Fetzer, Zinfandel, 2017, Valley Oaks, Californie : Cet autre vin du Nouveau monde également fermé par une capsule à vis provient de Californie où les migrants avaient amené dans leurs valises des ceps de Zinfandel, un clone du Primitivo Italie, qui porte le nom de Mission au Mexique ou País au Chili. Parfois dénigré pour son manque de structure, le Zinfandel, lorsqu’il est bien travaillé sur le fruit, présente justement l’avantage d’être plus léger et plus souple. On note de suite les saveurs de fraise, framboise et de fruits noirs bien mûrs qui laissent en bouche une impression de douceur. (13,5% alc.) • Delhaize – 7,99€

Domaine de la Roberdière, 2017, Saumur Champigny, Loire : Les vins élaborés à base de Cabernet franc sont par tradition servis refroidis. Attention qui dit refroidi, ne dit pas glacé. Souvent dans les restaurants, on sort les bouteilles de vin rouge de Loire du frigo à soft, soit à 4°C , une température beaucoup trop basse qui casse les arômes du vin. Ce Saumur Champigny 100% Cabernet franc est souple avec des notes légèrement végétales et un côté poivré qui ne demande qu’a être servi à 14°C pour accompagner un filet américain. (13% alc.) • Carrefour – 8,39€