Marc Vanel
WINEBIZZ

Le rosé en repli en France

L’information a de quoi surprendre : les ventes en France de vins rosés ont diminué de 8,9% depuis la mi-avril, et même de 10% par rapport à l’an dernier. La Provence accuse le coup.

On le dit en vogue et en irrésistible ascension, mais l’analyse des chiffres de vente publiés par le cabinet Nielsen indique le contraire. Alors que le rosé représente toujours 25% des ventes de vin en grande distribution, celles-ci ont reculé de 8,9% entre la mi-avril et la mi-juillet et même de 10% par rapport à 2018.

Selon Nielsen cité par l’AFP, « la fraîcheur du mois de mai et la météo extrême du mois de juin (succession de vagues de froid et canicule, vent et pluie) ont pénalisé les ventes ».

Les vins de Provence sont les premiers touchés par cette désaffection, avec un recul de 19% des achats. Étonnamment, les rosés du Languedoc-Roussillon n’ont diminué que de 1%.

A noter, et il y a peut-être un parallèle à établir, que « les ventes de viandes et de saucisses pour le barbecue se sont également repliées de 12% depuis mi-avril et la mi-juillet, comparées à la même période en 2018 ». Toujours selon le cabinet d’analyse marketing, les achats de chipolatas ont reculé de 15%, mais ceux de chorizo ont augmenté de 63% !