SUD-OUEST

Au cœur du Périgord pourpre: Bergerac-Duras (1/2)

Avec une nature préservée et authentique, les vignobles de Bergerac et Duras forment un véritable écrin de biodiversité où les vins s’expriment pleinement et, tout comme Cyrano, avec un certain panache.

Une des premières choses qui vient à l’esprit lorsque l’on évoque Bergerac, c’est évidemment le célèbre Cyrano qui incarne par excellence l’identité périgourdine, sa bonne chère et ses exploits fracassants, les collines et les accents qui chantent. Mais Bergerac, c’est aussi près de 2000 ans viticulture et l’expérience d’une grande famille de vignerons qui ont su marier l’héritage de cette tradition avec les plus récentes innovations techniques pour privilégier la production des meilleurs vins.

Le terroir de Bergerac-Duras réunit toutes les conditions qui donnent naissance aux plus grands vignobles : un climat chaud que tempère la fraîcheur de la Dordogne, des expositions en coteaux ou en plateaux permettant un ensoleillement optimal et un excellent drainage des eaux de pluie, des sols pierreux ou calcaires dont la pauvreté fait précisément leur richesse. Le tout forme un cadre idyllique où la nature s’exprime pleinement, où règnent la douceur de vivre et la convivialité : un pays de rêve pour vignerons inspirés…

La production couvre la palette complète des couleurs du vin : blanc, rosé, rouge, moelleux et doux. Les cépages sont proches de ceux du Bordelais voisin, mais dans des proportions différentes et avec quelques belles nuances. En rouge, les variétés principales sont les deux Cabernet (franc et sauvignon), le Côt (Malbec) et le Merlot, complétés par des cépages typiques du Sud-Ouest, le Fer Servadou et le Mérille. En blanc, les trois principaux, Sémillon, Muscadelle et Sauvignon, sont très souvent réunis dans les vins moelleux et doux, mais pas uniquement. On trouve aussi de l’Ugni blanc, du Chenin et de l’Ondenc, mais limités à 20 ou 25% selon la variété.

Un vin parfait en toute occasion

Les vins de Bergerac-Duras se déclinent en 17 appellations (voir fin d’article *), offrant un choix de vins aussi riches que les bons moments ! Rosé fruité au pique-nique, blanc sec (boisé ou non) à l’apéritif, rouges complexes pour dîner entre amis ou en menu gastronomique, liquoreux sensuels pour soirée en amoureux… tout un programme.

La totalité des vins d’AOC est regroupée autour de la vallée de la Dordogne et peut être divisée en trois zones relativement homogènes : le Sud-Dordogne (avec Monbazillac et Saussignac notamment), le Bergeracois nord (où l’on trouve aussi Pécharmant) et l’Ouest, avec Montravel en blanc et, bien sûr, Bergerac rouge.

Même si certains sont au-delà, les superficies moyennes sont autour de 20 ha. A côté de ces vignerons-artisans, on trouve également une forte implantation coopérative dont le travail de qualité doit être souligné. Les cuvées haut de gamme de la Cave de Monbazillac ou de celle de Sigoulès ou de Bergerac (Alliance Aquitaine), par exemple, sont très souvent récompensées.

Enfin, les Côtes de Bergerac ont des critères d’agrément plus stricts et sont pour la plupart des vins de garde, pouvant se conserver plusieurs années.

  • © Lohen - Wikimedia

Moelleux et liquoreux

Une des fiertés de la région est certainement la production de vins moelleux, des vins à la douceur veloutée et onctueuse dont la teneur en sucres est de 10 à 45 grammes par litre au maximum. A côté des Bergerac moelleux, Rosette et autres Côtes de Montravel , Monbazillac est la première appellation productrice de liquoreux au monde, elle est connue de tous les amateurs de grands vins.

Les raisins sont vendangés par tries successifs et donneront un vin au bouquet puissant, aux nuances de miel d’acacia et d’épices. Deux types sont produits : le Monbazillac classique (moins de 85gr de sucre résiduel) que l’on peut déguster à l’apéritif ou pendant un repas, ou le Monbazillac « Sélection de grains nobles » qui vogue au-delà des 85 grammes de sucre. Et lorsqu’ils atteignent vingt ou trente ans, le plaisir en est décuplé, une expérience inoubliable.

SAMEDI 3/8 : 32 vins de Bergerac-Duras sur le banc d’essai

 

* Les 17 appellations

  • • Bergerac : blanc sec, rosé et rouge, Côtes de Bergerac blanc et rouge
  • • Duras : blanc sec, rosé, rouge et moelleux
  • • Montravel : rouge, blanc sec, Côtes de Montravel et Haut Montravel
  • • Pécharmant (rouge)
  • • Monbazillac (liquoreux)
  • • Rosette (moelleux)
  • • Saussignac (liquoreux)