Baudouin Havaux
EVENEMENT

Suisse: la Fête des Vignerons à Vevey

Événement mondial, la Fête des Vignerons ne se déroule que tous les 20 ans à Vevey : plus de 6000 acteurs, musiciens, choristes et figurants sont en piste jusqu’au 11 août.

Comme la larve qui devient papillon, Vevey, habituée à couler des jours tranquilles au bord du lac, s’est métamorphosée voici quelques jours. Elle s’est parée de mille apparats, pour sa féérique Fête des Vignerons, une tradition vivante, inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco qui se répète au rythme des générations successives de vignerons. Depuis le 18e siècle, ce gigantesque évènement ne se réalise que tous les 20 ans.

Des flots de visiteurs et de figurants costumés confluent chaque jour et pendant trois semaines vers l’arène éphémère érigée sur la place du Marché de Vevey. Sur l’immense parking à ciel ouvert de 17.000 m2, la gigantesque arène qui empiète sur les berges du lac est le cœur palpitant de la ville.

La construction de 20.000 places, une pour chaque citoyen que compte la ville de Vevey, va accueillir  jusqu’au 11 août près d’un million de spectateurs.
La scène principale de plus de 1.000 m2 est aussi grande qu’un bassin olympique et les quatre scènes surélevées offrent une visibilité accrue à tous les spectateurs. Sans oublier tous les éléments techniques: 400 haut-parleurs, 2.000 projecteurs, un plancher LED de quelque 870m2, quatre écrans géants LED de 50m2.

Tableaux du vin

Près de 5.500 acteurs-figurants, vêtus de somptueux costumes, une oreillette fixée à l’oreille, ont animé tambour battant et cors des Alpes surchauffés, une vingtaine de tableaux. De la vendange à la vendange, ils traitent autant des travaux de la vigne (effeuilles, taille), de moments plus sociaux (le mariage, la foire de la Saint-Martin) que de thèmes plus généraux (les saisons, l’eau, le soleil, la lune, le cosmos).

  • © Julie Masson/Fête des Vignerons

Ils interrogent le lien entre l’homme et la nature et rendent hommage au savoir-faire des vignerons-tâcherons. Ce spectacle de trois heures et demi allie tradition et modernité, et a été mis en scène par le Tessinois Daniele Finzi Pasca, qui a déjà signé des spectacles monumentaux comme les cérémonies de clôtures des jeux olympiques de Turin en 2006 et de Sotchi en 2014.
L’initiative de cet événement revient à la Confrérie des Vignerons de Vevey, dont la volonté est de rendre un hommage au travail des vignerons, véritables ouvriers de la vigne.
Le couronnement des vignerons-tâcherons est au cœur de la fête des vignerons, et il ne faut pas oublier que la première fête de 1797 fut créée spécialement pour distinguer les meilleurs vignerons-tâcherons. A cette époque, les vignerons négligents étaient hués sur la place publique. Honorés et couronnés, il en va tout autrement aujourd’hui.

Pour gagner sa couronne, il faut avoir passé les épreuves de visites d’experts de la Confrérie des Vignerons, qui tout au long de l’année donnent des notes aux travaux réalisés dans la vigne (taille, labourage, rognage, effeuillage etc. ). Tous les trois ans la Confrérie distribue des médailles de bronze et d’argent.

A l’approche d’une fête des vignerons, une fois par génération, les notes des cinq dernières années sont passées en revue pour l’attribution des médailles d’or et le couronnement du plus méritant. Les vignobles contrôlés s’étendent de Pully à Lavey dans les appellations de Lavaux et du Chablais. Ce jeudi 18 juillet, ce sont 82 vignerons qui ont entendu résonner leur nom au cœur de l’arène survoltée, et Jean-Daniel Berthet a été couronné (Dézaley – Chemin de fer).

A noter que ces vignerons ne sont pas propriétaires de leur domaine, c’est le travail consciencieux d’ouvriers agricoles ou chefs de culture qui est reconnu. On est habitué à attribuer des médailles aux vins ou à des propriétés viticoles, mais beaucoup moins aux artisans qui les façonnent. Ce couronnement est l’occasion de ne jamais oublier que le bon vin se fait dans la vigne et que sans le dur labeur accompli jour à après jour par des vignerons acharnés, point de bons vins.

Après la représentation, accoudé aux bars des terrasses qui bordent l’arène, les pieds dans le lac et les yeux tournés vers les Alpes, la dégustation du vin blanc de Lavaux, un Chasselas minéral et du vin rouge du Chablais porté sur le fruit et les épices, est une expérience inoubliable. Durant trois semaines, la ville de Vevey, est dédiée à la convivialité, à la restauration et à des animations festives, musicales et culturelles. Bars, caveaux et restaurants accueillent les visiteurs de toutes les générations en dehors du spectacle de l’arène, dans l’esprit de la fête et de ses traditions. Les produits du terroir seront particulièrement mis à l’honneur. Ici les nuits sont courtes et il faudra bien une génération pour se remettre de la Fête des Vignerons.

Photos: (c) Fête des Vignerons