Baudouin Havaux
PROVENCE

Le plus grand domaine de France et d’Europe

Ces journées ensoleillées sont propices à s’intéresser à un rosé particulier, le “Rosé Franc de Pied” de Listel, dont l’histoire commence à la fin du XIXe siècle.

A cette époque, l’ensemble du vignoble européen subissait, impuissant, les ravages du phylloxéra* et affrontait la plus grave crise viticole jamais imaginée, qui faillit anéantir irréversiblement la culture de la vigne.

Mais d’abord, plantons le décor. Nous sommes au cœur de la Camargue, au pied des remparts médiévaux d’Aigues­ Mortes dans le golfe du Lion. Les vignes, qui font actuellement partie du domaine Listel, s’étendent à perte de vue jusqu’aux plages de la “Grande Bleue”. Avec ses 4 500 ha, dont 2000 ha plantés en vigne, Listel est le plus grand domaine viticole d’Europe.

Cependant, nous n’allons nous intéresser qu’à une toute petite partie du domaine, à peine quelques hectares d’irrésistibles pieds de vigne qui ont tenu tête à l’invasion du phylloxéra. Ce vignoble historique a été préservé de l’attaque des pucerons responsables du phylloxéra* et est donc encore à ce jour franc de pied***.

Le responsable du vignoble nous explique pourquoi : « Pour se déplacer, le puceron, sous sa forme “radiculaire”, a besoin de creuser des galeries. Tâche facile dans les sols limoneux ou argileux, mais qui s’avère impossible dans le sable. Ce qui explique que les racines de ces vignes, situées dans le sable, ont jusqu’à aujourd’hui été épargnées par cet insecte.

Dans cette partie du vignoble, lorsque l’on fait de nouvelles plantations ou que l’on remplace des ceps morts naturellement, on y plante encore de la vigne franche de pied. On peut clairement observer que les troncs francs de pied sont homogènes, contrairement aux vignes greffées qui présentent un diamètre différent entre le porte­-greffe** et le greffon. »

Sur ces terres sableuses uniques au monde (la nappe d’eau salée est déjà là un mètre en dessous) il faut sans cesse drainer. Le domaine entretient une centaine de canaux d’eau douce qu’on appelle ici les roubines avec des digues de protections, qui encerclent les vignes et les protègent de la salinité de la mer.

Comme le sable a le désavantage d’être facilement emporté par le vent, le vignoble est enherbé tout l’hiver avec du seigle pour éviter l’érosion. Ce gazon, donné en pâturage aux moutons en transhumance de la Haute Provence, offre à ce vignoble un paysage unique. Au mois de mai, le sol est retourné, et la végétation enfouie dans le sol joue le rôle d’engrais vert naturel.

Glossaire

* Phylloxéra : c’est un puceron qui est responsable du phylloxéra. Il a été introduit en Europe vers les années 1860 avec des boutures de vigne importées d’Amérique. Ce puceron existe sous deux formes : une souterraine, le phylloxéra vastatrix, une larve qui pique les racines pour se nourrir, entraînant très rapidement la mort de la plante; l’autre aérienne qui ne crée pas trop de dommages aux feuilles de vignes. Dès 1860, plus de deux millions d’hectares furent touchés, cette invasion fut à l’époque considérée comme le plus grand désastre de l’histoire du vin. Seules vignes préservées, celles des sols sableux du littoral méditerranéen qui ne conviennent pas à cet insecte. Pour survivre, il lui faut un minimum d’argile. Le vignoble du Chili échappa, lui aussi, à l’invasion du phylloxéra, grâce semble-t-il aux barrières naturelles constituées au nord par le désert d’Atacama, à l’est par la Cordillère des Andes, au sud par l’antarctique et à l’ouest par l’océan pacifique. Aujourd’hui encore une grande partie du vignoble chilien est planté sans porte greffe.

**Porte-greffe : pour lutter contre ce puceron, de nombreux traitements furent appliqués. Tous les insecticides, même les plus toxiques, se révélèrent inefficaces. L’unique solution efficace trouvée fut le greffage : on utilise, à la base de la plante, une espèce américaine dont les racines sont résistantes au phylloxéra, sur laquelle on greffe une espèce européenne Vitis vinifiera, reconnue pour la qualité de ses fruits et des vins dont ils sont issus. Ces porte-greffes américains ont permis de reconstituer le vignoble, et sont toujours utilisés actuellement.

***Franc de pied : désigne des vignes non greffées. On dit qu’elles sont cultivées “franches de pied”.