Marc Vanel
DIVERS

Le 26e CMB a démarré !

La première séance de dégustation du 26e Concours Mondial de Bruxelles a débuté, aujourd’hui à Aigle, en Suisse. Les 350 juges dégustent au cœur du Centre Mondial du Cyclisme.

Jusqu’au 5 mai, les 63 jurys évalueront chacun 150 vins classés en séries cohérentes, qui tiennent compte de critères tels que l’origine, le cépage, le degré d’alcool, la teneur en sucre résiduel et le prix.

9 150 vins de 46 pays producteurs sont en compétition cette année. Le pays hôte a inscrit près de 600 vins et se hisse ainsi au 5e rang des inscriptions, derrière la France, l’Espagne, l’Italie et le Portugal. La Suisse participe au concours depuis sa création, mais elle n’avait inscrit que 8 vins à la première édition en 1994…

La cérémonie d’inauguration s’est tenue mercredi dans les salles d’un ancien palace suisse — siège de la Swiss Hotel Management School de Leysin. Cette soirée, conçue pour satisfaire tous les sens, a emmené les invités à découvrir le pays hôte, y compris par un atelier de chocolat et un buffet de spécialités locales.

« Le Concours Mondial de Bruxelles à Aigle est un évènement d’ampleur nationale, nous avons donc voulu qu’il reflète les grandes spécifiées de notre pays », explique Frédéric Borloz, président du comité d’organisation CMB Aigle 2019. « La proximité entre ville et Alpes, la qualité des transports publics, les traditions et notre rapport respectueux avec la nature sont, entre autres, mis en valeur. »

« L’organisation du Concours Mondial de Bruxelles au cœur du vignoble suisse offre un écrin à la hauteur de l’extrême finesse du chasselas, cépage helvétique par excellence », se réjouit Philippe Leuba, Conseiller d’Etat Vaudois. « Ce trésor issu de la viticulture suisse est encore trop méconnu hors de nos frontières. Ce concours est aussi une vitrine exceptionnelle qui met à l’honneur le travail des vignerons du monde entier. »

Dimanche prochain, le nom de la prochaine ville-hôte sera connu. Les pronostics vont bon train…