Marc Vanel
BORDEAUX

Réaut, le château aux 450 copropriétaires

Original: à Cadillac, dans le Bordelais, le Château Réaut est détenu par… près de 450 copropriétaires qui l’ont racheté en 2009. Le premier millésime est sorti en 2011, un nouveau chai est opérationnel depuis octobre dernier.

Les premiers propriétaires de ce vignoble particulier sont en réalité… des Champenois. Soucieux d’étoffer son portefeuille de produits, le groupe Roederer rachète en 2003 le Château Réaut La Gravière à Rions (non loin de Cadillac), dans l’appellation “Premières Côtes de Bordeaux”, aujourd’hui rebaptisée Cadillac Côtes de Bordeaux.

L’endroit est bien choisi, certains l’appellent “la petite Toscane”, et l’ancien vignoble est rapidement restructuré “à la champenoise” avec une orientation de vignes différente des plantations bordelaises voisines et une autre manière de tailler et d’entretenir la vigne.

Quelques années plus tard, en 2006, l’arrière-petit-fils de Camille Olry-Roederer, Frédéric Rouzaud succède à son père à la tête de la célèbre Maison et décide de recentrer ses activités sur la Champagne. Le vignoble est donc à vendre…

Proche du chef de cave de l’époque, Yannick Evenou est alors directeur des Vignobles Fayat, dont Clément Pichon à Pomerol et le Château La Dominique à Saint-Emilion dont il va initier la restauration du chai. Après un temps de réflexion, il convainc dix amis de mettre la main à leur portefeuille pour acheter les 26 hectares du vignoble avec les cuves et ce qu’elles contiennent, à savoir des vins de 2009 et 2010 de grande qualité et plus que prometteurs.

  • 26 hectares avec une exposition exceptionnelle - ©Vanel

GFA

Mais ces fonds ne suffisent pas au développement harmonieux du domaine en pleine expansion  et Evenou reprend alors contact avec un groupe de Bourguignons rencontrés à La Dominique qui ont l’habitude de monter des “groupements fonciers agricoles” (GFA).

Cette structure, typiquement française, permet à des particuliers d’investir en échanges de parts sociales. Point d’argent à la clé, mais 36 bouteilles par an pour rémunérer leur investissement. Soit un retour de l’ordre de 10% par an sur un apport financier de 5000 euros. Difficile de trouver mieux dans le secteur bancaire.

Au lancement de ce GFA, le troisième du genre à Bordeaux, quelque 427 amateurs adhèrent en moins de 2 mois, ils sont aujourd’hui près de 500 et proviennent de 10 pays différents. L’ouverture aux amateurs belges serait pour bientôt, un formulaire est disponible sur le site

  • Michel Rolland (à gauche), Yannick Evenou (2e à gauche) et l’équipe de Réaut - ©DR

Nouveau chai

En octobre dernier, Réaut a profité des vendanges pour inviter tous les copropriétaires à inaugurer son nouveau chai avec des cuves tronconiques inversées pour limiter le contact du jus avec le marc, nouvelle étape dans le développement de ce vignoble dont la vinification est conseillée par l’incontournable Michel Rolland. La propriété est dotée d’une belle terrasse de 250 m2 qui offre un magnifique paysage sur les côtes de Cadillac et qui sera bientôt animée par un traiteur et mise à disposition pour les événements privés. On ne peut s’empêcher d’évoquer La Dominique…

Château Réaut produit son vin en rouge (majoritairement Merlot), blanc (Sauvignon 100%) et rosé (Merlot 100%), ainsi qu’une cuvée haut de gamme Carat (autour de 30-35 euros). Nous le suivons depuis le début avec un plaisir de dégustation sans cesse renouvelé et une qualité digne des grands crus. A découvrir sans hésitation.

Le vin rouge se trouve (parfois) au Cora et est disponible en ligne sur la boutique château-reaut.com, le tout est proposé entre 6 et 16 euros. Même avec les frais de port, le rapport qualité-prix est imbattable !