Marc Vanel
BORDEAUX

Bordeaux : Dauzac change bientôt de mains

Spécialisée dans le nettoyage industriel et l’intérim, et plutôt active dans le sponsoring sportif en France, la société Samsic serait sur le point d’acquérir le Château Dauzac à Margaux.

Sa création remonte à plusieurs siècles, mais sans refaire toute l’histoire, rappelons que le Château Dauzac est détenu par la société d’assurance mutuelle française MAIF depuis 1988 et que sa gestion a été confiée en 1992 aux Vignobles André Lurton par le biais d’une société d’exploitation.

5e Grand Cru Classé de Margaux en 1855, Château Dauzac détient 49 hectares d’un seul tenant, 45 en appellation Margaux et 4 en appellation Haut-Médoc, le tout avec 68% de Cabernet sauvignon et 32 de Merlot.

Situé le long de la Gironde, qui protège les plantations des vents et des gelées, le domaine s’insère dans un ensemble de 120 hectares où l’on retrouve des moutons, des chevaux et des ruches, notamment. Défenseur d’une viticulture d’exception s’inscrivant dans le plan « Ambition 2020 » mené par Laurent Fortin en place depuis 2012, Dauzac a récemment lancé un vin vegan, le D de Dauzac.

Selon Yohan Castaing, collaborateur girondin de Decanter, le CEO de Samsic, Christian Roulleau aurait conclu en décembre un accord pour acquérir Dauzac, mais celui-ci n’est encore qu’officieux. Le montant de l’opération serait de l’ordre de 120 millions d’euros. Cité par Castaing, le PDF Laurent Fortin a toutefois déclaré être « en phase avec la stratégie du nouvel acquéreur » et « ravi de continuer à écrire l’histoire de Dauzac ».