CHAMPAGNE

11 x Blanc de Blancs

Lors de notre reportage en Champagne dans les villages de la Côte des Blancs, nous avons ramené divers échantillons que notre comité de dégustation a dégustés et notés. Nous n’avons conservé qu’un seul échantillon par producteur, nous vous les présentons en deux catégories, selon qu’ils sont millésimés ou non.

Champagnes non millésimés

93/100 • Champagne De Sousa – Grand Cru, Brut Réserve, Blanc de Blancs, biodynamie : Né d’un assemblage de vins issus des terroirs d’Avize, d’Oger, de Cramant et du Mesnil sur plusieurs années, ce champagne est un vin d’entrée de gamme de très haut niveau, avec une jolie complexité et une grande élégance. Son style légèrement oxydatif vous étonnera, tout comme sa structure minérale et légèrement saline. Après quelques minutes, se développent des touches de brioche, de fruits secs et de café grillé. Dosage à 7g/litre. (12.5% alc.) La Cuvée des Caudalies 2010 mérite également toute votre attention. • Comptoir des vins, 5 adresses – 34,90€

92/100 • Champagne Franck Bonville – Grand Cru, Brut, Blanc de Blancs: Une très belle pureté pour cet assemblage de vins provenant des terroirs d’Avize et d’Oger sur deux années, 2015 et 2016, complétées par 20% de vin de réserve de 2009 et dosé à 9gr/l.. Les bulles sont très fines et le vin n’est pas immensément complexe, mais il chante le fruit et est très représentatif de ce qu’est un Blanc de Blancs provenant de cette partie de la Côte des Blancs. Le nez est plutôt floral, en bouche, le vin évolue vers les agrumes (pamplemousse) après un peu d’oxygénation et des notes pâtissières gourmandes. Le tout avec beaucoup de fraîcheur et de rondeur. Une réussite. (12,5% alc.) • La Barrique (Nalinnes) – ±30€

91/100 • Champagne Saintgybryen Cramant – Grand Cru, Extra brut, Blanc de Blancs: Membre de l’Union Champagne, la ccopérative de Cramant produit sa propre marque de champagne, « Saintgybryen », à un prix remarquable (moins de 15 euros sur place). Cet assemblage-ci réunit des vins de 2011 et 2012, qui ont donc déjà une belle patine. Le nez est très ouvert, la bouche est douce, fraîche et florale, tout en étant assez minérale aussi et la finale est persistante. A l’apéro sans hésiter, il comblera les plus difficiles. (12,5 alc.) • En recherche d’un nouvel importateur.

91/100 • Champagne Michel Rocourt – Premier Cru, Brut, Blanc de Blancs: Un joli champagne, réalisé par des vignerons indépendants au Mesnil-sur-Oger mais avec des raisins provenant des terroirs de Vertus et de Villeneuve, un village voisin. Le nez est floral et fruité (agrumes, type pamplemousse), la bouche est vive, ronde et crémeuse. Un 100% Chardonnay qui se laissera déguster sans se poser de questions. Idéal pour l’apéritif et vos plateaux de fruits de mer. (12% alc.) • Enoteca Per Bacco (Tervuren), Marc Maraite (Ligneuville – Malmedy) – ±27€

91/100 • Champagne Pierre Moncuit – Cuvée Pierre Moncuit-Delos, Grand cru, Blanc de Blancs: Doté d’un nez très vineux, ce champagne séduit dès la première gorgée. Il résume parfaitement la minéralité et la finesse du terroir des Grands Crus, c’est une excellente expression du Chardonnay. Très aromatique, le vin est bien fruité avec une belle touche saline finale. Le Brut est dosé à 7 gr de sucre environ, tandis que l’Extra Brut, qui ne sort que les années exceptionnelles (la dernière fois en 2010), ne l’est qu’à 3 grammes. • Aux Coteaux (Vinalmont), Zur Post (Verviers) – ±32€

89/100 • Champagne Paul Goerg – Brut, Blanc de Blancs: Située à Vertus, la coopérative La Goutte d’Or exploite 120ha de parcelles sur les 500 que compte le village. Pour élaborer ce Brut, le chef de cave assemble les vins de l’année avec ceux d’années antérieures pouvant remonter jusqu’à 100 ans ! La méthode Krug dans une coopérative en quelque sorte. Cela étant, ce Brut est raffiné et délicat, avec une belle structure, fruité mais sans excès, respectant l’identité du Chardonnay avant tout. Simple mais de très bon goût. (12% alc.) • En recherche d’importateur – ±30€ départ cave

83-90/100 • Champagne Fallet-Prévostat – Grand Cru, Non dosé, Blanc de Blancs: Pour clôturer cette sélection de vins non millésimés, voici un champagne qui a totalement divisé notre jury de dégustation, certains déclarant que le vin était totalement oxydé et ne lui donnant que 83 points, d’autres étant enthousiasmés par ce champagne au style indubitablement oxydatif et sa complexité unique, et donnant 90/100. Difficile dès lors de le présenter en toute objectivité, mais force est de reconnaître que les vins de Fallet-Prévostat sont généralement très bien cotés et très recherchés. (12,5% alc.) • Terro Vin (Anvers) – 38€

Champagnes millésimés

95/100 • Champagne de Saint-Gall – Union Champagne, Orpale 2004, Grand Cru, Brut, Blanc de Blancs : On démarre fort cette sélection de millésimés avec cet « Orpale 2004 » qui a passé dix ans sur lies avant d’être dégorgé. Cuvée haut de gamme de l’Union Champagne, le vin est élaboré avec des raisins provenant de tous les Crus de la Côte fournis par les 15 coopératives qui en sont membres, ce champagne est d’une complexité énorme. Il offre un nez très expressif, riche en notes grillées et beurrées, avec une touche de pêche. Très crémeux en bouche, c’est un véritable champagne de gastronomie qui se clôture avec une touche agréable d’amertume et une longueur étonnante. Sans conteste, la plus belle réalisation de St-Gall à réserver pour les grandes occasions. (12,5% alc.) • Vente en ligne en France – ±80€

94/100 • Champagne Veuve Fourny & Fils, Monts de Vertus 2012, Extra brut, Blanc de Blancs: Mention spéciale durant ce reportage et cette dégustation à la maison Veuve Fourny & Fils qui propose une gamme d’une rare qualité et de très haut niveau. Cet Extra Brut est véritablement un « sans faute ». Le nez est très élégant, la bouche complexe, ronde, crémeuse, avec une texture magnifique et agrémentée d’une légère touche de bois qui témoigne d’un passage en foudres. Minéralité et acidité s’équilibrent parfaitement et font de ce champagne un vin de toutes les circonstances. Superbe. (12% alc.) • Distrib. Bernard Poulet – Wine Fever (Ixelles). Gamme à partir de 33€.

94/100 • Champagne Bonnaire – Grand Cru Collection 2008, Extra brut, Blanc de Blancs : Elaboré par Jean-Etienne et Jean-Emmanuel Bonnaire, voici un vin totalement séduisant, d’autant plus qu’il existe en trois versions : une cuvée élevée en cuve inox, une deuxième « en tirage-liège », c.à.d. élevée avec un bouchon serti avec une agrafe pour apporter de la rondeur et de la texture au vin, puis fermée avec un bouchon classique, et une troisième version élevée en barrique. Le nez est très vineux, tout comme la bouche, originale et complexe, avec une superbe palette aromatique fruitée et une étonnante touche saline qui est la signature du terroir de Cramant. Et seulement 2,5 gr de sucre ! Un must hélas difficile à trouver chez nous, mais pas les autres vins de la gamme. (12% alc.) • Marc Dulst (Blanden et en ligne) – 30 à 32€

89/100 • Champagne Pierre Gimonnet & Fils – Cuvée Gastronome 2014, Premier Cru, Brut, Blanc de Blancs: Présenté comme « Le Perlé de Gimonnet », ce champagne est spécifiquement élaboré pour la restauration et rendu plus crémeux grâce à une moindre quantité de liqueur de tirage et avec moins de pression. Le but étant d’en faire un vin de consommation immédiate. Les vins qui sont assemblés proviennent de deux villages en Grand Cru et deux en Premier Cru. Ils séjournent sur lies pendant plus de 36 mois pour gagner en rondeur. Savoureuse, plutôt dominée par des arômes citronnés, on retrouve en fin de bouche le côté salivant et salin qui est la signature de la maison. (12,5% alc.) • VPS Sélection (1030 Bruxelles) –33,00€