Winebizz
Les dix villes du monde où l’on boit le plus de vin
En prélude à sa première édition dans la capitale française du 11 au 13 février, Wine Paris a fait réaliser une étude sur la « consommation et la distribution des vins dans les grandes agglomérations du monde »*. Paris occupe la première place.

Une grande partie des marchés et de la consommation se concentre dans les grandes villes avec 54,9 % de la population mondiale qui vit en ville, dont une proportion clairement supérieure dans les principaux pays consommateurs de vin : 83 % des Anglais, 82 % des Américains, 80 % des Français, 80 % des Espagnols, 77 % des Allemands vivent, achètent et consomment leur vin en ville !

Avec 5,3 millions d’hl de vin consommés en 2017, soit un équivalent de 709 millions de bouteilles, l’agglomération de PARIS devance la conurbation de la RUHR (Essen, Dortmund, Duisbourg) dont la consommation la même année a été de 4 millions d’hl (537 millions de bouteilles) et l’agglomération de BUENOS AIRES (3,6 millions d’hl).

Arrivent ensuite en quatrième et cinquième position, MILAN (3,3 millions d’hl) et LONDRES (2,95 millions d’hl).

Ces deux métropoles sont suivies par NEW YORK (2,8 millions d’hl) et LOS ANGELES (2,2 millions d’hl), de ROME (1,7 millions d’hl), de BERLIN (1,95 millions d’hl) et enfin de TOKYO (1,2 millions d’hl), seule ville asiatique de ce classement.

Ces résultats sont surtout influencés par le nombre de points de distribution (vente et consommation) du vin dans ces villes : 38 900 à New York, 23 750 à Paris, 17 500 à Londres contre 13 350 dans la RUHR. La capitale française est quant à elle animée par un réseau influent de prescripteurs : 20 000 hôtels et restaurants, bars à vins, cafés, 1 100 cavistes, 1990 magasins de distribution, 142 étoiles au Guide Michelin…

* Infos diffusées par Wine Paris, avec le concours de JFL Conseil/XJ Conseil, analyses et décisions. À partir des données de IWSR et des panels IRI / CHD / FDA USA / NIELSEN/ GFK.