Marc Vanel
BELGIQUE

Vendanges 2018 en Wallonie : Brabant wallon (4/4)

C’est dans la Jeune Province que les résultats sont les plus marquants. A Thorembais, au Domaine de Mellemont, le président de l’Association des Vignerons de Wallonie, Pierre Rion, se réjouit d’être passé de 17 à 40.000 bouteilles. « Nos vendanges étaient tellement abondantes, se souvient-il, que nous avons dû arrêter 3 fois en début d’après-midi faute de place dans les cuves. En quelques coups de sécateur les vendangeurs remplissaient un seau ! Du jamais vu ! »

  • © Domaine de Mellemont

A l’Abbaye de Villers, la petite association qui gère le vignoble avait l’habitude de sortir 500 bouteilles chaque année, ce sera le double cette fois. « Nous avons pressé 600 litres de rouge, 75 litres de blanc et  150 litres de rosé (première), témoigne Christophe Waterkeyn, président de l’asbl Villers-la-Vigne. Cela fait 1100 bouteilles en théorie, mais seulement 1000 avec les volumes perdus pendant les soutirages successifs futurs. »

 

  • Villers-la-Vigne

A la Ferme du Chapitre à Baulers, les 10 hectares (dont 2 plantés cette année) donneront 45.000 bouteilles. D’après Annie Hautier, « les vendanges se sont déroulées dans des conditions idéales, mais elles ont été deux fois plus courtes que l’année passée, tout a été récolté en 4 semaines au lieu de 8. Beaucoup plus de sucre aussi, on est à 13% ou plus dans la majorité des vins sans avoir chaptalisé, avec certains qui frôlent les 14/14.5% ! »

  • Ferme du Chapitre

Près de Genappe, le domaine de Glabais passe de 25hl en 2017 à 174hl en 2018, pour 3,3ha. Les 2500 premières bouteilles issues de la récolte 2017 (des bulles) sortent à la fin de cette année, mais Anne et Christian Balduyck misent sur 22500 bouteilles pour 2018. Rien de comparable donc. « On pourra faire plusieurs cuvées différentes, se réjouit le jeune couple, car la récolte a été fabuleuse et exceptionnelle tant au niveau quantité que qualité, avec des conditions climatiques très bonnes. On a tout fait à la main avec une très bonne équipe de vendangeurs hyper motivés. On voudrait remercier chaleureusement tout ceux qui nous suivent depuis le début et qui nous soutiennent…

  • Domaine de Glabais

Non loin, au Château de Bousval, le sourire est sur tous les visages. Après un millésime très difficile l’an dernier, Michel Verhaeghe se réjouit d’avoir récolté presque 10 fois mieux que l’année dernière. « Nous espérons 10,000 bouteilles de Chardonnay, Pinot noir et Pinot gris, explique-t-il. Le raisin était d’une qualité exceptionnelle, Les vendanges ont été joyeuses et généreuses. Une nouveauté : en plus de notre certification bio en cours, de notre travail en biodynamie, nous avons décidé de travailler en permaculture ! Une nouvelle aventure pour nous, toujours en quête d’un mieux pour notre vin et surtout pour ceux qui le boiront ! »

  • Bousval
    Château de Bousval

Enfin, pour clôturer ce tour du BéWé, plus à l’est, le domaine W (100% bio) a lui aussi effectué sa première récolte, avec des vignes dites « de troisième feuille ». « Nous visons 2000 bouteilles, déclare Sophie Wautier. Les vendanges se sont super bien passées : super qualité, bon état sanitaire, beaucoup de personnes motivées pour nous aider. Les travaux pour notre chai démarrent cet hiver, en attendant, nous vinifions chez Vin de Liège. Un mois après les vendanges, nous avons aussi récolté les grapillons (surtout sur le Pinot meunier) pour en faire du jus de raisin. ».

  • Domaine W

> Où acheter? Certains cavistes disposent de plusieurs de ces vins (Mig’s World wines), mais vous pouvez aussi les acheter en ligne sur popsss.com, oeno-belgium.be ou chez D’Ici.