Marc Vanel
Winebizz
558.000 dollars pour une bouteille de Romanée-Conti
A New York, Sotheby’s a vendu aux enchères une bouteille de Romanée-Conti 1945 à 17 fois le prix estimé, soit 482.000 euros !

Cette bouteille est l’une des 600 produites en 1945 par le célèbre domaine de Vosne-Romanée, mais, et c’est important, juste avant que les vignes de la Romanée-Conti ne soient arrachées pour être bien sûr replantées. Sa qualité, pour autant que le vin ait été conservé en bon état, est donc loin d’être celle des bouteilles d’aujourd’hui. Mais le cœur des investisseurs a des raisons que le cœur ne connaît pas…

Ce mythique cru est issu d’une parcelle de 1,85 ha seulement dont la taille n’a pas changé depuis 1580. Initialement dénommée « Cros de Clous », la parcelle a pris le nom de Romanée en 1631, sans que personne ne sache vraiment pourquoi. Vendue en 1760, le prince de Conti l’a arrachée à l’époque à Mme de Pompadour, la parcelle a été renommée Romanée-Conti en 1793 par les Révolutionnaires lors de sa revente comme bien national.

Aujourd’hui détenue par Aubert de Villaine, la Romanée-Conti est en bio depuis 1985 et en biodynamie depuis 2007.