Marc Vanel
CHAMPAGNE
Fêtons le champagne le 19 octobre
Vendanges hors normes en Champagne : le point avec le Comité Champagne avant la Journée mondiale du Champagne le 19 octobre prochain.

La Champagne a récolté en 2017 des raisins permettant de produire 295 millions de bouteilles (pour un chiffre d’affaires de 4,9 milliards) dont la moitié seulement sont consommées en France. On dénombre 15800 viticulteurs (dont le tiers seulement sortent un vin à leur propre marque), 320 maisons et 50 coopératives qui, ensemble, exploitent 33868 hectares de vignobles. Même si la Champagne admet six variétés de raisins, trois se taillent la part du lion : le Pinot noir (38%), le Pinot Meunier et Chardonnay (31% chacun), tous les cépages n’étant toutefois pas présents dans chacune des régions.

Avec 9,1 millions de bouteilles achetées dans les commerces en Belgique, notre pays importe 5,8% du total des champagnes exportés et se place en cinquième position au classement des importateurs. A cela s’ajoutent quelque 3 à 4 millions de bouteilles achetées directement sur place, mais non comptabilisées ici. A trois heures de route de Bruxelles, il faut reconnaître que la tentation d’acheter en direct en grande. Le champagne brut est le vin le plus apprécié des Belges (92%), suivi du champagne rosé (3,4%), du demi-sec (1,7%) et des cuvées spéciales (2,7%). Même si le consommateur belge demeure très conventionnel dans ses choix, le marché belge se remet de la hausse des accises en 2016 et a même augmenté en 8,9% en volume l’an dernier, et de 10,4% en valeur.

En 2018, le beau temps aidant, la vendange a été précoce (c’est la cinquième fois qu’elle démarre en août sur 15 ans) mais aussi riche en quantité et en qualité. Présent à Bruxelles ce lundi 8 octobre, le porte-parole du Comité Champagne, Thibaut Le Mailloux, a fait le point sur les tendances du moment. « Cette année, a-t-il expliqué, le rendement commercialisable de 10.800 kg/ha sera atteint dans tous les secteurs. De plus, cette magnifique récolte permettra aux vignerons et maisons de reconstituer leur réserve interprofessionnelle (qui consiste à mettre des vins de côté les bonnes années), afin de pouvoir faire face aux éventuels aléas climatiques des prochaines années. »

En clair, cela signifie que les vignerons ont récolté presque 150% d’une récolte habituelle, mais qu’ils mettront les 50% excédant en réserve. Histoire de pouvoir compléter une mauvaise récolte en 2019 ou 2020, ou même plus tard. Il n’est en effet pas inutile de rappeler que le champagne est habituellement un assemblage de vins de plusieurs millésimes afin d’obtenir une qualité constante. Lorsque la récolte est exceptionnelle, ce devrait donc être le cas, le vigneron fait alors des « vins millésimés », c’est-à-dire avec des raisins d’une seule année.

Développement durable

Cette rencontre avec le Comité Champagne représenté en Belgique par Grégoire Van den Ostende, fut également l’occasion de rappeler les efforts entrepris en Champagne pour se développer durablement. « Il y a vraiment eu depuis plusieurs années, une prise de conscience par les vignerons, un sentiment de devoir pour plus d’éthique, mais aussi une demande des consommateurs d’être plus vertueux, a expliqué M. Le Mailloux. Depuis 2000, nous avons été la première industrie en France à adopter un Plan Carbone (près de 8000 tonnes de carbone en moins par an), un Plan Eau (pour recycler 100% des eaux de lavage) et un Plan Biodiversité et anti pollution avec un système de recyclage des déchets industriels (90% des déchets traités et valorisés). »

Dans le même temps, les produits phytosanitaires nocifs ont été réduits de moitié sur les 15 dernières années et la moitié de ceux qui sont encore utilisés sont autorisés en bio. « Nous avons aussi d’autres actions sur la vigne et au chai. Le premier tracteur électrique va être présenté, notre volonté est d’être dans une viticulture de précision », a conclu M. Le Mailloux.

Le 19 octobre a été désigné « Champagne Day ». Ce jour-là, une seule chose à faire : déboucher une bouteille et en publier une photo sur les réseaux sociaux avec les hashtags #champagnelovers et #essentiellevino.

Infos sur le Champagne Day : www.champagneday.fr

Infos générales : www.champagne.be

 

.