BOURGOGNE
Viré-Clessé peut produire des vins levroutés !
Les producteurs de l’AOC Viré-Clessé en Bourgogne peuvent désormais ajouter la mention « levrouté » et « demi-sec » à leurs vins.

Jusqu’à présent, Viré-Clessé bénéficiait d’une dérogation au cahier des charges de l’appellation Viré-Clessé pour produire des vins dits « levroutés », c’est-à-dire contenant des sucres résiduels. Ce terme est propre au Mâconnais. Là, la pourriture noble (Botrytis Cinerea) donne une couleur aux raisins qui rappellerait le “pelage du lièvre”.

L’arrêté du 26 avril 2018 dernier vient modifier le cahier des charges de l’AOC, en officialisant l’autorisation, pour les producteurs de l’appellation, de produire du  Viré-Clessé « levrouté » et « demi-sec ». Pour eux, c’est la reconnaissance d’une pratique traditionnelle !

Ces vins moelleux doivent être différenciés des vins liquoreux. Ici, la production n’est pas systématique : il faut que les conditions climatiques soient optimales. Par exemple, le millésime 2018 ne semblerait pas favorable à la production de ce type de vin (trop chaud et trop sec), alors qu’en 2017, ils étaient une petite poignée de producteurs à se lancer dans la production de ces deux types de vin :

  • • Viré-Clessé « demi-sec » : ils ont une teneur en sucre inférieure à celle des Viré-Clessé « levrouté », mais supérieure à l’AOC Viré-Clessé : entre 4 et 8 grammes par litre. Le Viré-Clessé « demi-sec » présente souvent des arômes de fleurs blanches et de fruits confits.
  • •  Viré-Clessé « levrouté » : tout commence dans les vignes, où les conditions de récolte des vins levroutés sont plus strictes. Selon, le Journal Officiel du 3 mai 2018, « les vins susceptibles de bénéficier de la mention « levrouté » sont issus de raisins récoltés manuellement. ». La teneur en sucres de ces vins doit être comprise entre  8 et 18 grammes par litre. Ces vins « font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 1er février de la deuxième année qui suit celle de la récolte ».
    On retrouve également des arômes floraux en dégustant du Viré-Clessé « levrouté », auquel s’ajoutent les fruits mûrs et le miel.

Source : BIVB.