Marc Vanel
Divers
Et le Meilleur sommelier de Belgique 2018 est…
Organisé depuis 1960 par la Gilde des Sommeliers de Belgique, un Concours couronne chaque année le Meilleur sommelier de Belgique. La finale s’est déroulée ce dimanche 30 septembre à Bruxelles.

La profession autocongratule la profession, certes, mais ce concours a le mérite de mettre en lumière un métier majeur dans la restauration : le sommelier. Aussi parfaite puisse être la cuisine, elle peut être gâchée par un mauvais choix de vins, de mauvais accords. Cela se vérifie hélas trop souvent.

Se déroulant en plusieurs phases, le Concours du Meilleur sommelier se clôture, logiquement, par la finale où ne participent plus que trois sommeliers sur 18 initialement sélectionnés. Ce qui est bien plus que la dizaine habituelle. On notera également la présence de 7 femmes parmi les candidats, ce qui est aussi largement plus que d’habitude. Enfin, soulignons l’opiniâtreté de Michel De Muynck, retourné à l’Eau Vive cette année, qui présentait l’épreuve pour la cinquième fois mais qui n’a malheureusement pas été retenu en finale.

Les épreuves

Dans ce genre de compétition, les compétences importent bien sûr, mais la chance a aussi son rôle à jouer. Car identifier l’origine d’un Pinot noir du fin fond du monde ou de Gevrey-Chambertin, ce n’est pas la même chose. Cela étant, les épreuves essaient de ménager tout cela en proposant des épreuves de sommellerie pure (servir une bouteille de champagne, suggérer des vins pour une série de mets, décanter un vieux vin rouge) avec des épreuves de dégustation : identifier différents vins rouges, blancs ou doux, avec bien évidemment quelques pièges, faire une description organoleptique la plus complète en 5 minutes, etc.

Les finalistes

Annoncés en début de finale, les trois sommeliers sont tous issus de restaurants deux étoiles ! Il s’agit donc, dans l’ordre de passage, de :

  • • Tom Ieven, du restaurant ‘t Zilte** (qui offre la plus belle vue sur Anvers) ;
  • • Gianluca di Taranto, du restaurant The Jane** à Anvers également et qui s’était vu in extremis rafler le titre par Jasper Van Papeghem l’an dernier, mais qui a aussi été lu « meilleur sommelier Gault&Millau 2018 » ;
  • • et Dries Corneillie, qui, comme Jasper, officie à De Jonkman** à Bruges et qui est, notamment, passé par Hertog Jan.

De l’avis de Baudouin Havaux qui a assisté à l’ensemble des épreuves pour VINO !, l’organisation était sans faille et les trois candidats de très haut niveau, même si certains étaient plus à l’aise que d’autres.

Et le gagnant…

… est donc Tom Ieven, formé au restaurant Ardent à Anvers de 2012 à 2016 et sommelier du restaurant ‘t Zilte à Anvers depuis lors. Infos: ‘t Zilte.be

Il est suivi de Dries Corneillie qui, à 24 ans, est incontestablement le jeune sommelier qui monte, Gianluca Di Tarantino occupant donc la 3e marche du podium.

Félicitations à tous les candidats, rendez-vous en mars 2019 pour le titre de Meilleur sommelier du Monde !