BELGIQUE
Vendanges en Wallonie : le point au 23 août
Avec les chaleurs estivales, les vendanges démarrent déjà un peu partout, et pas uniquement en France. A Thorembais, le domaine de Mellemont a déjà ramassé ce mercredi 22 !

Fitou a été la première appellation à vendanger voici une dizaine de jours, rapidement suivie par d’autres régions françaises. Les premiers coups de sécateur ont déjà été donnés en Alsace ou en Champagne cette semaine. Année historique, disent certains, mais en 2003, année plus que solaire, la cueillette a encore commencé plus tôt. Attention toutefois de ne pas précipiter les choses et de bien attendre la maturité du raisin.

Pour l’heure, le degré des raisins alsaciens, par exemple, tourne autour de 10.5°, ce qui est parfait pour le Crémant, mais pas pour les autres types de vins. L’autre difficulté étant de vendanger le plus tôt possible dans la journée. Car, s’il fait 30°C dehors, le raisin, lui, a bien trois ou quatre degrés de plus et la fermentation risque de partir en vrille dès le pressurage.

En Wallonie

Chez nous, les vendanges démarrent généralement entre le 15 et 20 septembre, mais cette fois, les choses se précipitent avec une à deux semaines d’avance.

Côté wallon, le Domaine de Mellemont par exemple a vendangé hier, mercredi 22/8, le Sieger, l’Ortega et le Solaris, soit 6 à 7% des parcelles, précise l’un des trois propriétaires, Pierre Rion. Et selon lui, la récolte 2018 est équivalente à 2015-16 et 17 réunies !

Toutefois, dans la majorité des cas, le départ en vendange ne devrait pas se faire avant le 1er septembre. Au plus tôt. Mais cela bouscule les agendas et pose  l’épineuse question de la main-d’oeuvre qui n’a pas encore été recrutée. D’où l’appel aux volontaires que nous avons lancé sur ce site le 16 août dernier et qui a largement été relayé, notamment sur les réseaux sociaux. (A relire ICI). Il s’agit bien d’un travail bénévole, la seule « rémunération » étant généralement un repas et (souvent) une bouteille.

Ces demandes demeurent évidemment valables, mais attention aux dates, celles-ci pourraient fortement varier, du moins pour les raisins servant à élaborer les effervescents.

Le jeune domaine W à Saintes commence le ramassage ce samedi 25 août, pareil pour François Sivine à Ittre, mais ils seraient actuellement les seuls dans le cas. Du moins, nous n’en avons pas connaissance.

Au Clos Lognay, près de Herve, par exemple, le Solaris ne sera ramassé que le week-end du 1/9. Au Château Bon Baron, le signal de départ ne sera donné que dans deux semaines environ avec la vendange du Pinot noir précoce, mais là toutes les équipes sont déjà formées.

De son côté, parmi les vignobles non encore répertoriés ici, Christian et Anne Balduyck-Geldhof à Glabais récolteront leurs 3,5 hectares les 9 et 10 septembre. Un noyau de vendangeurs est déjà prévu, mais au train où vont les choses, Christian souhaiterait recruter une vingtaine de volontaires supplémentaires. Infos : domainedeglabais@gmail.com.

Histoire à suivre, revenez nous voir ! 🙂

 

> Photo en Une: « Vendange du Pinot noir au Domaine de la Ville de Colmar ce mardi 21 août 2018 » (© Vanel)