Géry De Maet
Région
Egiategia, le vin de la mer
Dans le sud-ouest de la France, Egiategia vinifie ses vins à 15m de profondeur dans la Baie de Saint-Jean-de-Luz. Un procédé unique de fermentation.

Du Pays basque français, la plupart des touristes connaissent les grandes villes telles que Biarritz ou Saint-Jean-de-Luz, la corniche maritime ou quelques attractions pittoresques comme le petit train de la Rhune. Il existe pourtant d’autres curiosités moins connues mais tout aussi intéressantes qui feront en particulier le bonheur des gourmets dans cette région qui cultive les plaisirs de la table.

À Saint-Jean-de-Luz, un fleuve, la Nivelle, se jette dans l’Atlantique. De l’autre côté de la rive, c’est Ciboure et la zone portuaire de Socoa. C’est là qu’un viticulteur, Emmanuel Poirmeur, cultive son vin Egiategia (La vérité en basque) qui développe un procédé de vinification unique au monde puisqu’il s’effectue, en tout ou en partie, dans la mer.

Cet ingénieur agronome de formation passionné par le vin a beaucoup voyagé avant de revenir chez lui sur la Côte basque. « En 2001, en travaillant en Argentine, je me suis rendu compte que les paramètres physiques recherchés pour la seconde fermentation du vin effervescent en cuve étaient tous présents naturellement en milieu marin. » Et la mer, cela ne manque au Pays basque. En 2007, Emmanuel Poirmeur dépose le brevet de vinification et d’élevage de vins sous l’eau. L’année d’après, Egiategia réalise des fermentations en cuves immergées dans la Baie de Saint-Jean-de-Luz à 15 mètres de profondeur.

Cette méthode révèle  des arômes qui ne se développeraient pas spontanément autrement que par ce procédé. Pour l’heure, un blanc, un rosé et un rouge sont partiellement bercés par l’Océan, seul Artha, un vin perlant, l’est complètement.

La visite du domaine n’a évidemment rien à voir avec celui d’un vigneron traditionnel. D’abord, il n’y a pas de vignes à proximité. Elles sont situées sur le site classé de la corniche basque entre Socoa et Hendaye. Les chais sont situés pour leur part dans une ancienne réserve de poudre du XVIIe siècle enterrée et oubliée depuis.

Ensuite, en guise de tonneaux, on a affaire à des cuves-bouées qui vont être plongées à 15 mètres de profondeur et y rester pendant deux à trois mois. C’est donc la mer qui se charge du travail, faisant office de cave. Au terme de cette fermentation, un vin tout en fraîcheur sera prêt à être dégusté. C’est sans conteste l’étape la plus agréable du circuit qui est proposée au visiteur de passage.

Egiategia produit les trois couleurs à partir de 10 euros la bouteille (sur place). Il est possible d’en trouver en Belgique chez certains cavistes et restaurateurs.

Infos: www.egiategia.fr • Visite guidée et dégustation des vins immergés du mardi au samedi 00.33.5.59.54.92.27