Marc Vanel
ITALIE
Banfi: entre tradition et modernité
Premier producteur de Brunello de Montalcino et grand contributeur du succès des “super toscans”, Banfi produit une vaste gamme de 50 vins “à la poursuite de l'excellence”.

Connu au XIe siècle sous le nom de Poggio alle Mura, le Castello Banfi domine quelque 3000 hectares de collines aux pentes douces, de cultures et de forêts au coeur du Val d’Orcia, à Montalcino, au sud de Sienne en Toscane. Fortement endommagé pendant le Seconde Guerre mondiale, le château a été racheté à l’état de ruine en 1978 par John et Harry Mariani, deux frères qui importaient des vins italiens aux Etats-Unis et qui reviennent au pays pour y installer un vignoble qui va devenir le fleuron du Brunello, voire de l’Italie: Banfi est né.

Avec l’aide de l’Université de Milan, les 650 clones de Sangiovese présents dans les environs sont analysés pour n’en garder que 180, puis 15 seulement. Depuis 1992, les nouvelles plantations se sont même recentrées sur les 3 ou 4 clones qui vont assurer l’équilibre du Brunello et lui apportant couleur, acidité et tanins. En moins de 50 ans, Banfi va imposer le Brunello sur le marché italien, puis mondial, et en faire un des vins les plus prestigieux tout en adoptant une démarche innovante dès le départ.

  • Le chai où vieillissent les vins pendant plusieurs années - © Alexander_Brookshaw

Les vins les plus naturels possibles

Lorsque l’on visite les installations de Banfi à Montalcino, à quelques kilomètres du château, on ne peut en effet s’empêcher d’être frappé par le génie visionnaire des frères Mariani qui ont dès le départ fait le pari de leur réussite en installant d’immenses chais sur plusieurs niveaux, une chaîne d’embouteillage, des espaces de stockage, une réserve externe de douelles de chêne nécessaires à la fabrication de leurs barriques, ou encore un système de recyclage de 40% de son eau via des lacs artificiels, toutes installations qui n’ont pas encore dû être transformées ou modifiées en presque 40 ans! En 2002, Banfi a été le premier producteur du monde à être “Iso Certified Green” pour sa “responsabilité éthique, sociale et environnementale et la qualité de sa production, le service et le respect du client”.

Côté production, Banfi se singularise là aussi par l’utilisation des techniques de vinification les plus modernes: scannage des raisins à l’arrivée pour repérer les baies abîmées, système unique de fermentation mêlant inox et bois (cette “fermentation hybride” a fait l’objet d’un brevet), transfert des jus via des canalisations en acier et vinification séparée des 140 parcelles de Brunello. Après un passage en barrique de deux ans (trois ans pour les premiums), le vin retourne en cuve inox pendant trois années supplémentaires avant d’être mis en bouteilles selon la demande. Le tout en s’efforçant de produire les vins les plus naturels possibles, avec moins d’apport de sulfites également.

Dans le Piémont aussi

Mais si le Sangiovese est le fleuron de la maison, celle-ci a développé la même approche pour d’autres cépages, tels que le Cabernet Sauvignon, le Merlot, la Syrah pour les rouges, le Pinot grigio, le Moscato, le Chardonnay ou le Sauvignon pour les blancs. Les frères Mariani ont racheté en 1979 une exploitation viticole historique du Piémont, Bruzzone, et développé sous le label Banfi Piemonte une belle gamme de vins blancs et même d’efferverscents très abordables et tout à fait intéressants avec des raisins tels que le Pinot noir, Cortese, le Brachetto ou le Dolcetto. Le dernier rouge de la maison, La Lus, est élaboré uniquement avec de l’albarossa, un croisement rouge de Barbera et de Nebbiolo, et s’annonce comme très prometteur. Enfin, Banfi produit également de l’huile d’olive et un incroyable vinaigre balsamique, Salsa Etrusca, réalisé à base de vins blancs qui vont vieillir pendant 12 ans dans de toutes petites barriques de diverses origines. Divin…

> Liste des cavistes sur www.vineplus.be/fr/points-de-vente

  • L'Oenothèque de la maison.- © Lucio Gelsi