CHAMPAGNE
La consommation de champagne à la maison est en hausse
D’après une étude de l’Institut d’études de marché GFK, la consommation à domicile de champagne dans les foyers belges a progressé de 4% en volume, et 7 % en valeur.

Si ces chiffres, note Grégoire Van den Ostende, directeur du Bureau du Champagne Benelux, sont légèrement en deçà des chiffres des expéditions officielles de champagne vers la Belgique en 2017 (8,9% en volume et 10,2% en valeur), « ils confirment la progression des vins de Champagne dans les foyers belges qui avait déjà été observée en 2016 (+6% en volume et 15% en valeur) ».

Toujours d’après la même étude, la progression est plus forte en Wallonie et à Bruxelles (+7%) qu’en Flandre (+3%) où la consommation à domicile augmente toutefois également. En Belgique, plus de 10% des ménages achètent de temps en temps ou régulièrement du Champagne, en moyenne 4,7 bouteilles de champagne par an.

Montée en gamme

En 2017, le consommateur belge a aussi montré une tendance à monter en gamme. Ainsi, 49% des champagnes achetés pour la consommation à domicile le sont désormais à plus de 18€. Quant aux Champagnes à plus bas prix, ils ont perdu plus d’un quart de leur part de marché en 3 ans et ne représentent plus que 18%.

Une autre tendance qui se dessine depuis plusieurs années dans la consommation à domicile, est la meilleure répartition des achats de champagne sur l’ensemble de l’année. La part du mois de décembre sur l’ensemble de l’année, est passée de 37% à 29% de 2010 à 2017, la part des ventes de Champagne sur les 4 derniers mois est passée de 59% à 47% environ sur la même période. « Si l’été est au rendez-vous, note Grégoire Van den Ostende, les Champagnes de type extra Brut ou zéro dosage, Blanc de Blancs (100% Chardonnay) ou Champagnes rosés devraient faire partie des Champagnes appréciés en période estivale. Et si la Belgique réussit sa coupe du Monde, le Champagne a de grande chance de faire partie de la fête »…

(Photo: P.E. Rastoin – Cité du Champagne)