Marc Vanel
LOIRE
Anjou : Jo Pithon passe le témoin
Après 40 ans d’activités, Jo Pithon, propriétaire du célèbre « Coteau des Treilles » et vigneron artisan du renouveau de l’Anjou, transmet son domaine à un passionné de vin : Ivan Massonnat, qui acquiert simultanément 10 ha au cœur de l’appellation Quarts-de-Chaume « Grand Cru », pour constituer un nouveau Domaine dédié au Chenin blanc. (Photo: Jean Yves Bardin)

On peut rêver d’être dans une région à forte notoriété. On peut aussi y œuvrer. C’est l’essence-même du travail accompli par Jo Pithon. Vigneron depuis 1978 à Saint-Lambert du Lattay en Anjou, Jo Pithon, frère d’Olivier dans le Roussillon, a notamment contribué à la reconnaissance des grands vins blancs secs d’Anjou, sur des terroirs jusque-là connus pour les liquoreux. Il a aussi contribué à défendre une certaine idée du vin : des sols vivants travaillés en agriculture biologique ; des vins sans artifices, vinifiés en cuvées parcellaires et élevés à la bourguignonne.

Son « grand œuvre », c’est d’avoir redonné vie à un coteau exceptionnel, situé en surplomb du Layon et abandonné après-guerre à cause de ses fortes pentes (de 30 à 70%). L’ayant longtemps admiré depuis ses vignes, Jo Pithon entreprit un jour de le remembrer en rachetant 70 parcelles à 25 propriétaires différents, puis de le défricher et enfin, au terme de 5 longues années, de le replanter en l’an 2000. Ainsi est né le Coteau des Treilles : 7 hectares orientés plein Sud, dont 3 hectares de Chenin plantés à haute densité. Désormais classé en zone « Réserve Naturelle Régionale », le Coteau des Treilles est aujourd’hui reconnu comme l’un des plus beaux terroirs de l’Anjou.

Un passage de témoin en douceur

L’âge de la retraite approchant, Jo Pithon et son épouse Isabelle cherchaient quelqu’un qui poursuive et amplifie leur travail : ce sera Ivan Massonnat qui détient depuis 12 ans une maison aux environs de Chinon. Les deux hommes partagent la même envie de porter au plus haut les vins issus de ces grands terroirs. Ils recherchent un(e) vigneron(ne) de talent, forcément en amour avec le Chenin, pour compléter l’équipe existante ; cette personne bénéficiera de l’accompagnement de Jo Pithon dans les premières années. Avis aux amateurs !

Pour suivre l’aventure, rendez-vous sur www.welovechenin.com