Communiqué
SUD-OUEST

La musique adoucit la vigne

A la coopérative Les Vignerons de Buzet non loin d'Agen dans le Sud-Ouest, la vigne est soignée en musique.

Après avoir testé pendant trois ans un système novateur de diffusion de mélodies spécifiques pour soigner la vigne développé par la société Genodics, la coopérative « Les Vignerons de Buzet » étend cette solution. Le 17 mai dernier, 21 postes de diffusion autonome, des « boîtes à musique », ont été installés chez 17 viticulteurs adhérents.

Si la musique joue sur notre humeur, pourquoi n’aurait-elle pas un effet sur le reste du vivant, donc sur la vigne ? C’est le pari que cette coopérative très engagée dans l’environnemental, a fait avec la société Genodics.

Sceptique au départ, il faut l’avouer, mais novatrice et en quête de solutions alternatives, la coopérative a installé en 2015 sur le domaine de Gueyze un poste de diffusion autonome pour lutter contre l’Esca, un champignon à l’origine d’une maladie mortelle du bois.

Ce poste diffuse 2 fois 8 minutes par jour la même phrase sonore. Les vibrations de cette série de sons harmonisés stimulent la fabrication des protéines de synthèse du bois, du système de défense naturelle et inhibent celles responsables du développement du champignon.
Le scepticisme a laissé place à la surprise au vu des premiers résultats : « le comptage des ceps malades avant et après la mise en place du procédé a fait état d’une mortalité divisée par… 3 ! » indique Pauline Castagnié, chargée du suivi vignoble.

Devant ces résultats chiffrés, la coopérative a décidé de proposer à ses viticulteurs d’adopter le procédé. « Cette approche novatrice et non invasive est en totale cohérence avec nos engagements en matière de développement durable. Elle intervient ici dans la lutte contre l’une des maladies de la vigne la plus problématique pour les viticulteurs » complète Pauline Castagnié.

La génodique, nouvelle approche du vivant, permet de réinstaurer un « dialogue » entre les organismes en favorisant certaines relations de nature ondulatoire, par les vibrations sonores. Le procédé, breveté, a été développé sur la base de 35 ans de recherche fondamentale par Joël Sternheimer, Docteur en physique théorique et… musicien.

L’Esca, maladie mortelle du bois

Les feuilles se dessèchent, les grappes s’altèrent, le cep se nécrose. Dans certains cas foudroyants, le pied peut mourir en quelques jours. Ce sont les symptômes de l’esca, une de ces maladies du bois particulièrement redoutables, qui rendrait improductifs plus de 10% de certains vignobles. On se rappellera que la première parade contre cette maladie consistait en un traitement à l’arsénite de sodium, substance classée cancérogène et interdite en 2001. Seule parade à ce jour : replanter le pied de vigne… et attendre qu’il devienne productif. Dans ce contexte, la génodique constitue un moyen novateur et non invasif de lutter contre l’esca.