Marc Vanel
BORDEAUX
Huit Bordeaux pour l’été
Chaque année, une douzaine de professionnels belges du vin sélectionnent 70 bordeaux entre 5 et 25 euros et à déguster en toute occasion. En voici huit coups de cœur.

Bordeaux entretient avec la Belgique une longue histoire d’amour, avec, comme dans toute histoire d’amour, des hauts et des bas. En cause : les changements d’habitudes du consommateur selon l’âge, la curiosité des jeunes pour les vins du Nouveau Monde utilisant les mêmes cépages, le détournement des sommeliers vers les vins naturels, la hausse des prix de certains millésimes, l’évolution des modes ou tout simplement une baisse de production, autant d’éléments qui font que le public est allé boire ailleurs. En Europe pourtant, l’an dernier, après trois années de forte baisse, les exportations de vins de Bordeaux sont reparties à  la hausse. La Belgique, a récemment annoncé le Comité interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB), a retrouvé sa place de 2e pays importateur de Bordeaux.

Avec 27 millions de bouteilles vendues (+5%) et un chiffre d’affaires de 113 millions d’euros (+13%), notre pays se place loin derrière la Chine (84 millions de bouteilles) mais devant le Royaume Uni et l’Allemagne. De manière plus générale, les vins de Bordeaux représentent 35% des volumes des vins français d’AOP importés chez nous, soit plus d’une bouteille sur trois, c’est dire l’importance de notre marché pour le CIVB.

Prix-plaisir

Depuis plusieurs années, pour soutenir ses ventes en Belgique, le CIVB organise une vaste dégustation de 400 vins qui sont dégustés par un jury de professionnels, sommeliers, cavistes et journalistes, dont votre serviteur. De cette Sélection sont retenus 70 vins entre 5 et 25 euros, vins qui serviront d’ambassadeurs à la cinquantaine d’appellations bordelaises.

J’ai épinglé dans chaque catégorie (crémant, blanc, rosé, rouge, etc.) la ou les bouteilles qui offrent selon moi le meilleur rapport qualité-prix-plaisir et que l’on trouve facilement chez nous.

En Crémant tout d’abord, un vin issu totalement de Merlot, le Crémant rosé du Château Tifayne (du Belge Renaud Limbosch) offre de très belles impressions minérales avec une touche de framboise très agréable. Frais et vif, parfait pour démarrer votre barbecue maintenant que les beaux jours sont revenus. Vente : Cellier des 7 sources à Uccle (±10€).

Même s’ils ne représentent que 11% de la production générale, les blancs bordelais sont toujours un véritable plaisir, j’en ai épinglé trois. Tout d’abord le blanc Vieilles Vignes du Château Sainte-Marie que j’ai déjà dégusté dans les circonstances les plus diverses avec un plaisir sans cesse renouvelé. Un peu mystérieux, très minéral et envoûtant, avec de belles touches d’agrumes et une finale éblouissante. Vente : Caves de France à Dendermonde (±10€).

Tout comme l’incroyable cuvée Poncet Deville du Château Saint-Robert en AOP Graves, un domaine en bio (pour les blancs) qui offre des vins ciselés, amples et délicieux qui rehausseront vos repas même gastronomiques, vous surprendrez plus d’un invité quand vous lui direz que c’est un bordeaux… Vente : Corawine (12,99€).

 

Enfin, un troisième blanc : Château Maison Neuve, un Blaye Côtes de Bordeaux qui étonne par ses arômes de fruits exotiques et son attaque ronde suivie par une acidité fraîche qui invite à continuer. Parfait à l’apéritif ou avec une entrée. Vente : Les Courtiers Vinicoles (7,70€).

En rosé, la « Belle rosée » de Stéphane Defraine au Château de Fontenille, un autre Belge dans l’Entre-deux-mers, vous surprendra par ses saveurs de fruits mûrs, de fleurs et d’épices douces, avec une belle fraîcheur. Vente : Les Tourinniers à Hamme-Mille (9,80€).

Et en rouge, trois bouteilles également.

Mon coup de cœur dans cette sélection 2017 tout d’abord, le Lussac Saint-Emilion 2012 du Château de Bellevue, lui aussi certifié bio depuis 2005. Un vin gouleyant (95% Merlot), juteux, croquant et fruité qui plaira à un large public, c’est certain. Vente : Le Verre bouteille à Liège (17,00€).

Le Monopole Rouge 2015 de Kressmann ensuite, une très importante maison de négoce implantée depuis 1871 à Bordeaux. Assemblage classique de Merlot, de Cabernet sauvignon et de Cabernet franc, ce rouge générique offre un équilibre parfait entre le fruit et le boisé de l’élevage, avec de superbes tonalités de fruits noirs, de vanille, de chocolat et de cacao. Vente en ligne sur wijnenherman.be (9,50 €!).

Enfin, le Listrac-Médoc 2014 (Cru Bourgeois) du Château Lestage est véritablement de très haute tenue. Élégant et plein de classe, ce vin puissant se distingue par ses arômes de fruits noirs et rouges, avec une touche de violette et un peu de cuir. Equilibré et très complet. A boire aujourd’hui ou dans quelques années. Vente : Colruyt (13,25€).