Marc Vanel
AGENDA
Henkell, Freixenet, Vranken Pommery : le cava en ébullition
Après la création du nouveau label Corpinnat dans le Pénédès, d'autres changements plus fondamentaux rebattent les cartes dans le monde du cava.

On en parlait depuis deux ans déjà, le géant allemand des vins effervescents Henkell et propriétaire de Cavas Hill en Espagne a racheté 50,7% de Freixenet, le n°1 espagnol des cavas qui détient lui aussi de nombreuses marques de vins tranquilles, comme la société Yvon Mau par exemple. Des montants entre 220 et 500 millions d’euros sont avancés selon les sources.

Henkell est la branche du groupe Oetker spécialisée dans le vin pétillant, le vin et les spiritueux, mais elle compte aussi dans son portefeuille Mionetto Prosecco, spécialisée dans la vente de prosecco de Vénétie. « Par cette signature, le groupe va devenir le leader mondial du vin effervescent », ont indiqué les principaux actionnaires actuels de Freixenet, José Ferrer Sala et José Luis Bonet Ferrer cités par Agefi.com. « Avec Henkell, nous avons trouvé un partenaire pour le long terme, qui va fortement renforcer Freixenet et nous aider à préserver notre identité et tradition avec une présence accrue à l’international », a déclaré le président de l’entreprise espagnole José Luis Bonet Ferrer. Suite aux dernières péripéties catalanes, l’entreprise envisageait de quitter la région mais elle y restera finalement.

Dans un autre registre, le site espagnol Economia digital a annoncé le 20 avril dernier que le belgo-français Vranken Pommery pourrait entrer dans le capital de Raventos, et donc de Codorniu. A ce stade, les conversations seraient informelles mais séduiraient déjà quelques actionnaires du groupe espagnol.

“Réticents à perdre le contrôle, précise également le site économique, les Raventos admettent ouvertement la recherche d’un investisseur pouvant rassurer les actionnaires mécontents de la gestion. (…) En outre, Codorníu et Vranken Pommery bénéficient de relations plus que cordiales et ont déjà conclu plusieurs accords commerciaux. En effet, la société dirigée par Javier Pagès est le distributeur des champagnes de son homologue français dans la péninsule ibérique. » Ce n’est pas la première tentative de Vranken Pommery d’acheter un « cavista ». Il s’est intéressé à Vallformosa il y a des années et à Freixenet en 2016, mais n’a jamais présenté une offre formelle.