Marc Vanel
Divers
Le goût d’huître, un nouveau défaut du vin
Après le goût de bouchon, de souris, de moisi, d’écurie…. voici le goût « d’huître »!

Vitisphère l’annonce cette semaine sur son site: un nouveau composé polluant souvent décrit comme goût d’huître, a été détecté dans le vin. Même à l’état de trace, il altère irrémédiablement les vins. Par chance, ce défaut semble peu fréquent, on ne dénombre qu’une dizaine de contaminations par an.

Il s’agit en fait d’un bromophénol, le 2-Bromo-4-methylphenolencore, aussi appelé 2-Bromo para cresol. Ce composé est capable de polluer un vin à dose infinitésimale : certains dégustateurs le perçoivent à partir de…. 0,5 ng/l,soit 0,0000005 mg/l.

On estime par ailleurs que seulement 50 % de la population y est sensible. Pour l’instant, ce goût particulier n’a été décelé que dans sur une dizaine de vins du Languedoc et de Bordeaux. Aucun traitement autorisé ne permet pour l’instant d’éliminer ce défaut.

Article complet : Vitisphère